Le palais impérial de Kyoto

Préparer votre visite au palais impérial de Kyoto

Trajet

Déplacement

Visite

Guidée

Au début de l’ère Meiji, le Kyōto-gosho était le palais impérial de Kyoto qui servit de résidence à l’empereur du Japon jusqu’en 1868.

Cette année-là, Tokyo devint la nouvelle capitale japonaise et la cour impériale se déplaça alors vers le château de Chiyoda, afin d’en faire la nouvelle résidence de l’empereur. Depuis le Kyōto-gosho n’est plus qu’une résidence secondaire de la famille impériale.

Se rendre au palais impérial de Kyoto

Informations

Pour les touristes ayant posé leur bagage à Osaka et qui souhaitent se rendre à Kyoto, je vous recommande l’itinéraire suivant :

    • Vous devez prendre la ligne de train « Tokaido-Sanyo Line » et vous devez vous arrêter à la gare Kyoto.
    • À partir de la gare de Kyoto, vous devez changer de train pour prendre la ligne « Karasuma » et vous devez vous arrêter à la station Marutamachi.
    • Enfin, vous devez marcher 3 min en direction du site du palais impérial de Kyoto. L’entrée du Kyoto-Gosho se fait par la porte « Seisho-mon ».

Pour aller au Kyoto-gosho, vous pouvez acheter un ticket de train en gare.

Toutefois, il est recommandé d’utiliser une carte de transport que vous pouvez recharger facilement.

Facilitez vos déplacements : carte de transport Suica

Transports au Kyoto-gosho

Tokaido Sanyo-Line

Tokaido-Sanyo Line

Accessible à partir de la gare d’Osaka

Bus Kyoto 111

Karasuma Line

Accessible à partir de la gare de Kyoto

Visite guidée au palais impérial de Kyoto

Horaires et tarifs

EntréesHorairesTarifs
Palais Impérial/Gratuit

La visite

Le Palais Impérial Kyôto-gosho est aujourd’hui ouvert au public et l’agence impériale organise aussi des visites guidées des bâtiments plusieurs fois par jour. À travers le palais impérial de Kyoto, vous aurez la chance de découvrir les différentes bâtisses, les grands portails présents autour du palais mais également les petits jardins et étangs au centre du palais.

Le Palais Impérial de Kyoto est recouvert par une grande forêt ainsi qu’un large et longe mur. L’ensemble du site est construit en formant un immense rectangle accessible par 6 grands portails situés aux quatre coins du Palais. Cependant, le jour où je m’y suis rendu, certainement dû à la crise sanitaire du covid-19, seul le portail situé au centre du côté gauche était ouvert. Ce jour-ci, l’entrée était soigneusement surveillée par lequel nous devions effectuer un contrôle de température, désinfecter nos mains au gel et montrer le contenu de nos sacs. Puis les contrôleurs nous prêtaient un badge pour visiter le Palais Impérial de Kyoto.

La visite est marquée par quelques inscriptions en japonais retraçant l’histoire et la construction du Palais Impérial de Kyoto.

Lorsque je me promenais autour du Palais Impérial, j’étais à première vue impressionné par les bâtiments grandioses mais surtout parfaitement entretenus. En effet, la peinture de couleur rouge vive resplendissait à chaque coin des bâtiments. Comme vous pouvez le constater, ce jour-là un des bâtiments étaient en reconstruction. J’imagine que le Palais Impérial de Kyoto doit être maintenu soigneusement.

Plus d’informations sur le site officiel du : Palais impérial de Kyoto

En poursuivant ma promenade, un japonais de la sécurité est venu me parler en me demandant d’où je venais. C’est en lui disant que je venais de France qu’il a ajouté qu’il avait déjà voyagé dans le sud de la France à Marseille et Aix-en-Provence. Il avait beaucoup aimé la mer et la région.

De temps en temps, lorsque je me promenais seul au Japon, des japonais venaient me parler pour savoir d’où je venais et en discutant un peu plus sur la raison qui m’a amené à voyager au Japon. En général, c’est assez rare que les japonais fassent le premier pas vers les étrangers, mais une fois engagé, la conversation devient tout de suite intéressante. C’est agréable de parler avec des japonais et partager nos différentes cultures.

Ce guide vous a plu ?

Soyez au courant de la sortie des nouveaux guides

Derniers guides à Kyoto

Partagez votre avis

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *