Hiragana, katakana, rômaji et kanji

Apprendre la base du japonais

En voyageant au Japon, si il y a bien une chose à laquelle vous ne pouvez échapper, c’est bien celle de la langue japonaise. Que ce soit pour un séjour de 1 semaine ou de 3 mois, vous allez probablement rencontrer des difficultés pour comprendre ce qu’on vous dit ou encore tout ce que l’on peut lire en ville. Bien entendu, il est tout à fait possible de parler anglais mais si vous restez un peu plus de 1 semaine au Japon, vous constaterez très rapidement qu’il vous faudra une base en japonais.

C’est pourquoi dans ce nouvel article, je vais non seulement vous initiez à la langue japonaise mais je vais également vous guidez vers les meilleurs méthodes pour que vous puissiez ensuite apprendre le japonais en autodidacte. En complément de mes cours initiaux, vous trouvez facilement des cours complets en ligne sur la langue japonaise. Pour vous donner les meilleurs bases, je m’appuierai sur mon expérience et de la formation que j’ai suivi pendant 1 an dans une école japonaise au Japon. Pour les plus courageux, je vous donnerai un bon moyen pour réussir son apprentissage du japonais.

En vous initiant à la langue japonaise, vous serez capable de poursuivre votre apprentissage en autodidacte, lire les syllabaires japonais et comprendre la lecture des Kanji. Il s’agit du strict minimum pour les séjours de 1 à 2 semaines. À contrario, si vous souhaitez vous installer au Japon à long terme, je vous recommande de suivre une formation scolaire.

le japonais par la base

Quand vous vous lancez la première fois dans l’apprentissage du japonais, vous allez directement être en contact avec l’écriture japonaise et là… les ennuis commencent déjà.
« Je suis motivé pour apprendre le japonais mais comment je fais si je ne peux même pas lire l’écriture ? »
C’est vrai que sans pouvoir lire l’écriture japonaise, vous n’irez pas bien loin. La langue japonaise est composée de 4 écritures différentes : les hiragana, les katakana, les rômaji et les kanji. Parmi ces écritures, nous en avons certaines plutôt bien pensées et une en particulier plutôt effrayante. Si ces termes ne vous disent strictement rien, pas de panique ! Nous allons en parler tout de suite.

Apprendre les Hiragana

Les 3 tableaux des hiragana

Les hiragana ont été formés pour transcrire la langue japonaise et ainsi pouvoir lire plus facilement. En effet, chaque hiragana représente une syllabe qui peut être une voyelle seule (exemple : あ = a) ou une consonne suivie d’une voyelle (exemple : か = ka). Et il existe aussi une exception comme le « n » syllabique (ん).

Pour bien comprendre, il existe un premier tableau simple des hiragana, un deuxième avec de nouvelles combinaisons de syllabes et un troisième avec des hiragana à doubles consonnes.

Tableau des hiragana avec une consonne + une voyelle

aiueo
k
g
s
z
t
d
n
h
b
p
m
r
y
w
n

Comme vous le voyez, le tableau contient des syllabes composées d’une consonne et d’une voyelle. Ainsi qu’une particularité avec le caractère « N » (qui se prononce d’une certaine façon).

Pour former une syllabe, vous devez assembler une consonne (première colonne) avec une voyelle (première ligne).

Par exemple : la consonne « M » avec la voyelle « E » donne « ME » en rômaji et « め » en hiragana.

Tableau des hiragana avec des consonnes + une voyelle

aiueo
kyきゃきぃきゅきぇきょ
gyぎゃぎぃぎゅぎぇぎょ
shしゃしゅしぇしょ
jじゃじゅじぇじょ
chちゃちゅちぇちょ
dyぢゃぢぃぢゅぢぇぢょ
fふぁふぃふぇふぉ
hyひゃひぃひゅひぇひょ
byびゃびぃびゅびぇびょ
pyぴゃぴぃぴゅぴぇぴょ
nyにゃにぃにゅにぇにょ
myみゃみぃみゅみぇみょ
ryりゃりぃりゅりぇりょ

Comme vous le voyez dans ce tableau, le système reste le même mais il y a d’autres hiragana qui permettent d’avoir plus de sonorités.

Pour former une syllabe, vous devez assembler une à deux consonnes (première colonne) avec une voyelle (première ligne).

Par exemple : les consonnes « BY » avec la voyelle « O » donne « BYO » en rômaji et « びょ » en hiragana.

Tableau des hiragana à doubles consonnes

aiueo
kkっかっきっくっけっこ
ssっさっしっすっせっそ
ttったっちっつってっと
ppっぱっぷっぺっぽっぷ

Enfin, dans ce tableau peu commun, nous pouvons retrouver des doubles consonnes, c’est-à-dire des consonnes identiques qui se suivent.

Lorsqu’il y a une double consonne, vous devez ajouter un petit «  » (TSU) juste avant.

Par exemple : les verbes conjugués à la forme en -て ont une double consonne (ex: kitte kudasai) « TTE » donne « きってください » en hiragana.

Apprendre les Katakana

Les 3 tableaux des katakana

Les katakana ont été créé pour transcrire les mots communs étrangers, les noms propres étrangers, les noms scientifiques des plantes et animaux, et les onomatopées japonaises. 

Pour bien comprendre, il existe un premier tableau simple des katakana, un deuxième avec de nouvelles combinaisons de syllabes et un troisième avec des katakana à doubles consonnes.

Tableau des katakana avec une consonne + une voyelle

aiueo
k
g
z
t
d
n
h
b
p
m
r
y
w
n

Comme vous le voyez, le tableau contient des syllabes composées d’une consonne et d’une voyelle. Ainsi qu’une particularité avec le caractère « N » (qui se prononce d’une certaine façon).

Pour former une syllabe, vous devez assembler une consonne (première colonne) avec une voyelle (première ligne).

Par exemple : la consonne « R » avec la voyelle « U » donne « RU » en rômaji et « » en katakana.

Tableau des katakana avec des consonnes + une voyelle

aiueo
kyキャキィキュキェキョ
gyギャギィギュギェギョ
shシャシュシェショ
jジャジュジェジョ
chチャチュチェチョ
dyヂャヂィヂュヂェヂョ
fファフィフェフォ
hyヒャヒィヒュヒェヒョ
byビャビィビュビェビョ
pyピャピィピュピェピョ
nyニャニィニュニェニョ
myミャミィミュミェミョ
ryリャリィリュリェリョ

Comme vous le voyez dans ce tableau, le système reste le même mais il y a d’autres katakana qui permettent d’avoir plus de sonorités.

Pour former une syllabe, vous devez assembler une à deux consonnes (première colonne) avec une voyelle (première ligne).

Par exemple : les consonnes « HY » avec la voyelle « O » donne « HYO » en rômaji et « ヒョ » en katakana.

Tableau des katakana à doubles consonnes

aiueo
kkッカッキックッケッコ
ssッサッシッスッセッソ
ttッタッチッツッテット
ppッパッピップッペッポ

Enfin, dans ce tableau peu commun, nous pouvons retrouver des doubles consonnes, c’est-à-dire des consonnes identiques qui se suivent.

Lorsqu’il y a une double consonne, vous devez ajouter un petit « » (TSU) juste avant.

Par exemple : les prénoms à doubles consonnes (ex: Philippe) « PP » donne « PPU » en rômaji et « ップ » en katakana.

Les Rômaji

Les rômaji sont une des 4 écritures de la langue japonaise. Mais contrairement aux hiragana, aux katakana et aux kanji, les rômaji désignent les caractères de l’alphabet latin. En effet, il s’agit de l’alphabet que nous utilisons en français ou en anglais avec les 26 lettres de A à Z.

Il permet aux japonais de pouvoir inclure des mots latins parmi leur caractère japonais. Par exemple, l’adresse URL d’un site internet japonais ne sera pas écrit avec des hiragana, katakana ou kanji mais tout simplement en rômaji.

Apprendre les Kanji

Les kanji sont une des 4 écritures de la langue japonaise. Par rapport aux trois écritures japonaises que nous avons vu précédemment, les kanji sont reconnaissables par des signes assimilés à des caractères chinois dont le rôle est d’écrire une partie de la langue japonaise. Un kanji représente un mot dans la langue japonaise.

Comme les hiragana et les katakana, nous écrivons les kanji en suivant l’ordre des traits. La difficulté est bien plus grande car de nombreux kanji possèdent plusieurs traits et il est souvent difficile de s’en rappeler. Pour cela, il faut apprendre ses kanji en les écrivant régulièrement.

Le Japanese-Language Proficiency Test (JLPT) est un examen officiel organisé chaque année en juillet et en décembre regroupant plusieurs épreuves dont celles des kanji. Ces derniers sont souvent classés par 5 tableaux correspondants aux cinq niveaux du JLPT. Les kanji sont classés par ordre d’apprentissage du test du JLPT : JLPT N5, JLPT N4, JLPT N3, JLPT N2 et JLPT N1.

Pour débuter dans l’apprentissage du japonais, j’avais personnellement appris les kanji du JLPT N5. Il y en a 80 et leur apprentissage n’est pas très difficile. En apprenant ces 80 kanji, j’avais acquis une très bonne base pour apprendre le japonais.

C’est pourquoi ici, je vais uniquement vous partager le tableau des kanji de niveau 5 :

KanjiOn-yomiKun-yomiTraitsTrad.
イチ (ichi)

イツ (itsu)
ひと (hito)1Un
ウ (u)

ユウ (yuu)
みぎ (migi)5Droite
ウ (u)あめ (ame)8Pluie
エン (en)まる (maru)4Cercle, Yen
カ (ka)

ゲ (ge)
した (shita)

しも (shimo)

さ (sa)

くだ (kuda)

お (o)
3Au-dessous, Descendre, Bas, Inférieur
カ (ka)なに (nani)

なん (nan)
7Quoi
カ (ka)ひ (hi)4Feu
ガイ (gai)

ゲ (ge)
そと (soto)

ほか (hoka)

はず (hazu)
5Extérieur
ガク (gaku)まな (mana)8Étudier, Apprendre, Institution
カン (kan)

ケン (ken)
あいだ (aida)

ま (ma)
12Intervalle, Entre
キ (ki)

ケ (ke)
いき (iki)6Esprit, Atmosphère, Humeur
キュウ (kyuu)やす (yasu)6Repos, Jour de repos
キン (kin)

コン (kon)
かね (kane)

かな (kana)
8Métal, Or, Argent
キュウ (kyuu)

ク (ku)
ここの (kokono)2Neuf
ゲツ (getsu)

ガツ (gatsu)
つき (tsuki)4Lune, Mois
ケン (ken)み (mi)7Voir, Regarder
ゴ (go)いつ (itsu)4Cinq
ゴ (go)うま (uma)4Midi
ゴ (go)

ゴウ (kou)
のち (nochi)

うし (ushi)

あと (ato)

おく (oku)
9Après, derrière
ゴ (go)かた (kata)14Langage, Mot, Dire
コウ (kou)

キョウ (kyou)
10École
コウ (kou)

ギョウ (gyou)

アン (an)
い (i)

ゆ (yu)

おこな (okona)
6Aller
コウ (kou)たか (taka)10Haut, Élevé, Cher, Grand
コク (koku)くに (kuni)8Pays
コン (kon)

キン (kin)
いま (ima)4Maintenant, Présent
サ (sa)ひだり (hidari)5Gauche
サン (san)み (mi)3Trois
サン (san)やま (yama)3Montagne
シ (shi)よ (yo)

よん (yon)
5Quatre
シ (shi)

ス (su)
こ (ko)3Enfant
ジ (ji)とき (toki)10Heure
シチ (shichi)なな (nana)

なの (nano)
2Sept
シャ (sha)くるま (kuruma)7Voiture, Roue, Véhicule
ジュウ (juu)とお (too)

と (to)
2Dix
シュツ (shutsu)

スイ (sui)
で (de)

だ (da)
5Sortir
ショ (sho)か (ka)10Écrire
ジョ (jo)

ニョ (nyo)

ニョウ (nyou)
おんな (onna)

め (me)
3Femme, Féminin
ショウ (shou)ちい (chii)

こ (ko)

お (o)
3Petit
ジョウ (jou)

ショウ (shou)
うえ (ue)

うわ (uwa)

かみ (kami)

あ (a)

のぼ (nobo)
3Au-dessus, Haut, Monter
ショク (shoku)

ジキ (jiki)
く (ku)

くう (kuu)

た (ta)

たべる (taberu)
9Manger, Nourriture
ジン (jin)

ニン (nin)
ひと (hito)2Personne, Humain
スイ (sui)みず (mizu)4Eau
セイ (sei)

ショウ (shou)
い (i)

う (u)

お (o)

は (ha)

なま (nama)

き (ki)
5Vie, Naissance
西セイ (sei)

サイ (sai)
にし (nishi)6Ouest
セン (sen)さき (saki)6Avant, Devant, Précédent, Futur
セン (sen)ち (chi)3Mille
セン (sen)かわ (kawa)3Rivière
ゼン (zen)まえ (mae)9Avant, Devant
ダイ (dai)

タイ (tai)
おお (oo)3Gros
ダン (dan)

ナン (nan)
おとこ (otoko)7Homme, Masculin
チュウ (chuu)なか (naka)4Intérieur, Milieu
チョウ (chou)なが (naga)8Long, Chef
テン (ten)あめ (ame)

あま (ama)
4Ciel
デン (den)13Électricité
ド (do),
ト (to)
つち (tsuchi)3Sol, Terre
トウ (tou)ひがし (higashi)8Est
ドク (doku)

トク (toku)

トウ (tou)
よ (yo)14Lire
ナン (nan)みなみ (minami)9Sud
二 (ni)ふた (futa)2Deux
ニチ (nichi)

ジツ (jitsu)
ひ (hi)

か (ka)
4Jour, Soleil, Japon
ニュウ (nyuu)い (hi)

はい (hai)
2Entrer, Insérer
ネン (nen)とし (toshi)6Année
ハク (haku)

ビャク (byaku)
しろ (shiro)

しら (shira)
5Blanc
ハチ (hachi)や (ya)

よう (you)
2Huit
ハン (han)なか (naka)5Moitié, Demi, Milieu
ヒャク (hyaku)6Cent
フ (fu)ちち (chichi)4Papa, Père
ブン (bun)

フン (fun)

ブ (bu)
わ (wa)4Minute
ブン (bun)

モン (mon)
き (ki)14Entendre, Écouter, Demander
ボ (bo)はは (haha)5Maman, Mère
ホク (hoku)きた (kita)5Nord
ホン (hon)もと (moto)5Livre, Origine
マイ (mai)ごと (goto)6Chaque
マン (man)

バン (ban)
3Dix mille
メイ (mei)

ミョウ (myou)
な (na)6Nom
ボク (boku)

モク (moku)
き (ki)

こ (ko)
4Bois, Arbre
ユウ (yuu)とも (tomo)4Ami
ライ (rai)く (ku)

きた (kita)
7Venir, Suivant
ロク (roku)む (mu)

むい (mui)
4Six
ワ (wa)はな (hana)13Parler, Histoire

Un kanji va se lire de 2 manières différentes selon l’usage que vous en faites. On parlera donc des lectures : « On-yomi » et « Kun-yomi ». C’est-à-dire que pour écrire des phrases en japonais, vous allez utiliser des mots composés de lectures « on-yomi » ou des lectures « kun-yomi ». Nous choisissons une des deux lectures en fonction du contexte dans lequel le mot est utilisé.

Lecture On-yomi d’un kanji

L’origine des on-yomi

Pour la petite histoire, l’origine de la lecture « on-yomi » est celle issue de la phonétique chinoise, de formes anciennes du mandarin, langue aujourd’hui officielle en République populaire de Chine et République de Chine, ou d’autres langues chinoises, comme le wu. En d’autres termes, certains kanji peuvent avoir une comme deux lectures on-yomi correspondant chacune à une prononciation de l’une des régions de Chine. Parmi ces différentes prononciations on-yomi, il existe les 4 principales suivantes : go-on, kan-on, tô-on, kan’yô-on.

Si vous n’avez pas très bien compris l’origine de la lecture on-yomi, ne vous en faites pas car cela n’impactera pas votre apprentissage du japonais et en l’occurrence celui des kanji.

Comprendre l’utilisation des on-yomi

Très clairement, il faut comprendre que la lecture on-yomi d’un kanji ne peut pas être utilisée seule pour écrire un mot en japonais. En effet, une lecture on-yomi d’un kanji a besoin d’une (ou plusieurs) autres lectures on-yomi pour former un mot en japonais.

Exemple de 2 lectures on-yomi assemblées :

  • 1ère lecture on-yomi : 電 (den),
  • 2ème lecture on-yomi : 車 (sha),
  • En assemblant les deux lectures on-yomi précédentes, nous obtenons : 電車 (densha) qui signifie train en japonais.

La meilleure façon de retenir (toutes) les lectures on-yomi d’un kanji est d’apprendre du vocabulaire en japonais. En écrivant régulièrement des mots en japonais, vous apprendrez petit à petit leur lecture on-yomi. À contrario, il ne surtout pas apprendre les lectures on-yomi par cœur par kanji car il y en a beaucoup trop, et cela pourrait sans aucun doute vous mélanger les pinceaux.

Lecture Kun-yomi d’un kanji

Comprendre l’utilisation des kun-yomi

La lecture « kun-yomi » quant à elle est celle issue de la phonétique japonaise.

Pour un seul mot en japonais, généralement nous utilisons une seule lecture kun-yomi.

Par exemple : le mot « voiture » aura pour seule lecture kun-yomi « kuruma » (くるま).

Au même titre que les on-yomi, pour retenir plus facilement les lectures kun-yomi d’un mot en japonais, vous devez apprendre du vocabulaire. C’est en écrivant plusieurs mots de vocabulaire que vous retiendrez les différentes lectures des kanji en japonais.

Après les bases du japonais

Pour les plus courageux, une fois que vous connaissez les tableaux des hiragana, des katakana et que vous vous êtes familiarisé avec les quelques kanji de niveau 5, je vous recommande c’est d’acheter un vrai support scolaire.

Il existe de nombreux livres en tout genre pour apprendre le japonais. Il y en a pour apprendre à écrire les kanji, pour apprendre la grammaire, pour s’entraîner en faisant des exercices et j’en passe.

La meilleure série de livres que je peux vous conseiller, est celle correspondante aux livres du « Minna no Nihongo ».

Il y a plusieurs livres pour différents niveaux. Pour ceux qui commencent à apprendre le japonais, vous pouvez très bien acheter le livre pour les débutants. Puis quand vous l’aurez terminé, vous achetez le livre pour le niveau intermédiaire et ainsi de suite.

Ce livre me semble idéal pour tous les apprenants du japonais car il vous permet de progresser sur la grammaire, le vocabulaire, la conjugaison, les kanji et même votre écoute avec un CD audio.

La plupart des écoles de japonais utilisent le « Minna no Nihongo ». Ces livres m’ont personnellement beaucoup aidé et c’est en parti grâce à mon implication dans l’apprentissage du japonais et grâce à ses livres que aujourd’hui je peux parler, lire, comprendre et me faire comprendre en japonais.

Avec toutes ces informations concernant l’initiation à la langue japonaise, vous allez pouvoir apprendre le japonais avec une très bonne base et poursuivre aisément en autodidacte.

Cet article vous a plu ?

Soyez au courant de la sortie des nouveaux articles

Vous aimerez aussi…

D’autres cours et livres d japonais

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *