Le Mont Oyama, l’histoire d’un pèlerinage

Le Mont Oyama

À l’époque d’Edo (il y a environ 300 ans), de nombreuses personnes faisaient un pèlerinage au Mont Oyama, souhaitant bonne fortune. Pour chaque groupe, c’était la tradition de porter une grande épée en bois comme talisman pour le dévouement.
Le pèlerinage du Mont Oyama se poursuit encore. Lorsque vous visitez des sites historiques entourés d’une nature riche et que vous admirez le paysage depuis le sommet, vous êtes sûr de ressentir le même sentiment de crainte et de satisfaction que les pèlerins du passé.

Le Mont Ôyama (大山) est un sommet de 1 252 mètres d’altitude situé dans la préfecture de Kanagawa au Japon.

Située à seulement 1h de Tokyo, la randonnée au mont Oyama est idéale si vous aimez vous promener en pleine forêt dans le calme absolu.

En effet, le mont Oyama est peu populaire des touristes étrangers ce qui permet de mieux apprécier la visite à travers la nature et au sanctuaire Afuri-jinja.

Aller au Mont Oyama

Transports

En partant de Tokyo pour aller à Kanagawa :

1. À partir de la gare de « Shinjuku », vous devez prendre la ligne de train « Odakyu-Line » et vous devez vous arrêter à la station « Isehara ».

2. À partir de la sortie nord de la gare de « Isehara », vous devez rejoindre la station de bus en prenant le bus n°10 et vous devez vous arrêter à la station « Câble Oyama » (大山ケーブル).

Informations

Pour aller au Mont Oyama, vous pouvez acheter un ticket de train ou utiliser votre carte de transport.

Odakyu Line Logo

Odakyu Line

Vous pouvez prendre ce train à partir de la gare de Shinjuku.

Icône de bus

Bus n°10

Vous pouvez prendre ce bus à partir de la station Isehara.

Free Pass pour aller au Mont Oyama

Le Free Pass offre le trajet en train, en bus, en funiculaire mais aussi quelques réductions pour les activités à Oyama.

Free PassDuréeTarifications
Free Pass Tanzawa-Oyama : Aller-Retour2 jours- Adultes : ¥2520
- Enfants : ¥1270

Horaires et tarifications

 HoraireTarifications
Sans le Free Pass : Aller-Retour
- Trains et bus
/- Adultes : ¥1840
- Enfants : ¥1520

Escalader le mont Oyama

Carte du Mont Oyama

En sortant du bus à destination du Mont Oyama, vous trouverez une aire aménagée de façon à acheter des boissons et aller au toilette. Comme la plupart des randonnées, une grande carte est à la disposition des touristes pour préparer leur parcourt. Ce jour-là, je me suis rendu au Mont Oyama pour la première fois, accompagné de mes deux amis coréens que j’avais rencontré dans ma sharehouse à Tokyo.

Comme vous pouvez le constater sur la carte, il y a deux sanctuaires Afuri-jinja. Le premier sanctuaire du Mont Oyama est le « Oyama Afuri Shrine Shimosha », il se situe dans les hauteurs du Mont Oyama et offre un premier panorama sur la ville. Quant au second, le « Oyama Afuri Shrine Honsha » est le siège principal et donc le plus élevé du sanctuaire Afuri-jinja. Il se situe quant à lui à 1 252 mètres d’altitude.

Pour vous donner une idée de ce que vous pouvez visiter pendant cette randonnée, voici une légende complémentaire de la carte du Mont Oyama :

    • Le Temple Chato-dera : à seulement 8 min de marche depuis la station de bus, se situe le Temple Chato-dera.
    • Train tracté par câble : 15 min plus loin se situe le train tracté par câble du Mont Oyama. Il peut vous emmener en seulement 6 min à la station du premier sanctuaire Afuri-jinja.
    • Le Temple Oyama-dera : en empruntant le sentier nommé « Onna-zaka Trail », c’est en marchant pendant 20 min que vous accéderez au Temple Oyama-dera. Ce Temple est également accessible à mi-parcourt du train tracté par câble.
    • La station du sanctuaire Afuri-jinja : toujours à pied (ou en train tracté par câble), vous accéderez au terminus du train. La station se situe au pied du sanctuaire Afuri-jinja (Shimosha).
    • Le sanctuaire Afuri-jinja Shimosha : en arrivant à la station en train ou même à pied, vous vous retrouverez sur un espace aménagé où se situe un restaurant mais surtout des escaliers menant au premier sanctuaire Afuri-jinja.
    • Le sanctuaire Afuri-jinja Honsha : sachez que la randonnée n’est pas encore terminée puisque 90 min plus loin, vous accédez à l’étape finale en rejoignant le deuxième sanctuaire, à savoir le « Oyama Afuri-jinja Honsha ».

Notez également ceci : si vous avez encore beaucoup de temps devant vous, sachez qu’à partir du premier sanctuaire Afuri-jinja, le parcourt se divise en deux autres chemins permettant d’atteindre d’un côté le Sanctuaire Sannomiya Hibita, et de l’autre, le Temple Hinata Yakushi.

En ce qui me concerne, lorsque j’ai escaladé le Mont Oyama, je me suis arrêté au premier sanctuaire Afuri-jinja (Shimosha) car il commençait à pleuvoir et il se faisait tard. Donc si vous aimez la randonnée, je vous recommande de partir assez tôt pour profiter pleinement de la randonnée en découvrant tous les Temples et les Sanctuaires.

Petites maisons proches d'un pont au-dessus d'une rivière au Mont Oyama
Le Temple Chato-dera en pleine forêt
Petite route le long de la rivière vers le Mont Oyama

Lorsque je me suis rendu pour la première fois au Mont Oyama, nous étions en pleine période de crise sanitaire du covid-19 et donc avec mes amis, nous étions les seuls a escalader le Mont Oyama. Bien que le beau temps n’était pas de notre côté, nous avons pu profiter de la randonnée dans le calme absolu.

En quittant la station de bus, nous allons commencé par longer la rivière en marchant dans les petites ruelles au pied du Mont Oyama. En marchant pendant 8 minutes, nous avons atteint le Temple Chato-dera mais comme il était déjà tard (15h), nous avons poursuivi notre chemin sans le visiter. À cela moment-là, il était déjà tard et le temps annonçait rien de très bon mais nous nous sommes rendu au Mont Oyama en faisant des pauses pour prendre des photos.

En poursuivant notre marche à pied, nous sommes arrivés dans un petit village et à l’entrée d’une galerie marchande complètement inhabitée. En raison de la crise sanitaire, les touristes et les marchands étaient absents. Cela nous a permis de nous promener dans une galerie marchande fantôme. Il était possible de ressentir le courant d’air à travers toute l’allée et d’écouter les oiseaux chanter.

La première sensation que j’ai eu en traversant cette galerie marchande fantôme, c’était de me retrouver dans le film d’animation « Le Voyage de Chihiro ».

Entrée du petit village
Boutiques fermées du petit village
Promenade dans l'allée du petit village

En sortant du petit village, nous avons continué notre randonnée en pleine forêt, entourés d’arbres verdoyant. Au bout de quelques minutes d’escalade, nous sommes arrivés à une première étape qui ne figurait pas sur la carte. En effet, nous étions en face d’un Temple, pour le coup, vraiment abandonné puisque les « décorations » accrochés sur le Temple semblaient être abîmées et la végétation avait pris les devants.

À cela, vous ajoutez le fait qu’il n’y avait ni touristes, ni prêtres. Il manquait plus que la nuit tombe et qu’il y ait de la pluie et de l’orage pour se retrouver dans un vrai film d’horreur. Bien au-delà de ce qu’on pouvait imaginer, ce Temple abandonné en pleine nature était magnifique.

Après avoir marché pendant 20 minutes, nous sommes arrivés devant un spectacle grandiose. En effet, nous étions au pied de plusieurs marches d’escaliers entre plusieurs statues Jizô et recouvertes par les arbres. C’était vraiment un superbe paysage. Ces escaliers nous ont emmenés directement au Temple Oyama-dera.

Après avoir visité le Temple Oyama, nous avons continué notre route, bien qu’un peu fatigué par la randonnée. C’est après vingt bonnes minutes d’escalade que nous arrivions enfin au Sanctuaire Afuri-jinja (Shimosha). En effet, comme je le disais précédemment, ce premier Sanctuaire Afuri-jinja n’est pas le dernier puisque vous pouvez encore escalader le Mont Oyama pour atteindre le deuxième et dernier Sanctuaire Afuri-jinja (Honsha).

Pour atteindre le premier Sanctuaire Afuri-jinja, de nouvelles marches d’escaliers nous attendaient bien entendu. Mais c’est après beaucoup d’efforts que nous avions atteint le magnifique sanctuaire qui offre un panorama exceptionnel sur une partie de l’Ouest de la capitale.

Escalier menant au Sanctuaire Afuri-jinja
Sanctuaire Afuri-jinja
Panorama au Sanctuaire Afuri-jinja

Malheureusement nous n’avons pas pu atteindre le sommet du Mont Oyama car il s’est mis à pleuvoir lorsque nous prenions des photos au premier Sanctuaire Afuri-jinja.

Nous sommes donc redescendu et contrairement à l’allée, en descendant, nous avons emprunté un autre chemin, celui qui se nomme « Otoko-zaka Trail ». Il était beaucoup plus coriace et glissant parce-que les escaliers étaient presque verticaux.

Finalement nous avons pu redescendre sans blessure, en rejoignant notre station de bus et en rentrant.

Pour les plus intéressé, dans la ville de Isehara, nous avons mangé dans un excellent restaurant qui s’appelle « Shakariki ».

Le Mont Oyama était la deuxième randonnée que je faisais au Japon, après le Mont Takao, et j’ai également beaucoup aimé. J’ai tout de même trouvé que le Mont Oyama était plus difficile que le Mont Takao mais tout autant saisissant.

Photos du Mont Oyama

Traversé d'un pont en bois
Temple abandonné au Mont Oyama
Traversé d'un pont rouge
Randonnée au Mont Oyama
Promenade au coeur de forêt
Le Temple Oyama

Bons plans au Mont Oyama

Les bonnes adresses

Icône freepass

Free Pass Tanzawa-Oyama

Ce passe couvre votre trajet de la gare de Shinjuku, en passant par la gare Isehara, jusqu’à la station de bus « Câble Oyama ». Il comprend également le funiculaire d’Oyama et plus encore (valable 2 jours)

Icône montagne

La randonnée du Mont Takao

Découvrez la randonnée au Mont Takao à Tokyo

Cet article vous a plu ?

Soyez au courant de la sortie des nouveaux articles

Vous aimerez aussi…

Les derniers guides de voyage

2 Commentaires

  1. Lebon

    Très bel article. Pour aller à Oyama j’aurais rajouté qu’il y a le free pass Odakyu line pour 2500 yen’s qui comprend un aller retour Shinjuku Isehara , le bus de Oyama illimité et la remonté mécanique illimité aussi. Le pass comprend également des réductions sur tous les commerces de la régions.

    Réponse
    • Lucas

      Merci beaucoup pour ces informations !
      C’est bon à savoir pour profiter davantage de la randonnée 🙂

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *