Visiter Enoshima, la petite île près de Tokyo

Visiter Enoshima, la petite île près de Tokyo

Enoshima

Guide à Enoshima

Transport

Trains & métros

Visite

Découverte

Organisation

Préparez-vous

Commentaire

Votre avis

Enoshima (江の島) est le nom d’une île située dans la préfecture de Kanagawa près de Tokyo. L’île est rattachée à la ville de Fujisawa par un pont de 600 mètres de long.

Sur l’île, il est possible de découvrir des temples et un sanctuaire, dont un jardin botanique et de nombreux petits commerces. Au centre de l’île se trouve une grande tour accessible par ascenseur permettant d’observer l’horizon.

Pour profiter de votre journée à Enoshima, vous pouvez utiliser le Free Pass incluant la visite de Kamakura.

Se rendre à Enoshima

Informations

Pour aller à Enoshima, sachez que vous pouvez profiter d’un free pass pour réduire les frais de votre voyage à Enoshima.

Le free pass Enoshima-Kamakura s’achète à la gare de Shinjuku et réduit le coût de votre trajet entre les gares de Shinjuku à Katase-Enoshima, de « Katase-Enoshima » à « Fujisawa » et enfin de « Fujisawa » à « Kamakura ».

Avant de rejoindre la gare de Shinjuku, il est recommandé d’utiliser une carte de transport Suica (8€) que vous pouvez recharger facilement. En possédant une carte de transport Suica, vous gagnerez du temps à chaque changement de gare.

Guide d’utilisation : carte de transport Suica

Free pass pour aller à Enoshima

Free pass : Enoshima-Kamakura

Free PassDuréeTarifs
Free Pass Enoshima-Kamakura : Aller-Retour1 jour- Adultes : ¥1520
- Enfants : ¥770

Transports à Enoshima

Odakyu Line Logo

Odakyu Line

Accessible à partir de la gare de Shinjuku

Enoden Line logo

Enoden Line

Accessible à partir de la gare de Fujisawa

Découvrir Enoshima

Visite guidée à Enoshima

Visite

Lieux à visiter

Restaurant

Un petit creux ?

Activité

Événements

Voir plus

Plus de guides

Pour vous rendre à Enoshima, je vous recommande vivement de préparer une journée complète pour visiter dans un premier temps l’île d’Enoshima puis la ville de Kamakura. En effet, le free pass Enoshima-Kamakura permet de rentabiliser votre séjour principalement grâce aux nombreux transports que vous pourrez prendre. Il vous permet également d’obtenir des réductions sur certaines activités et établissements dans ces deux villes.

L’île d’Enoshima est reliée à la ville de Fujisawa par un pont de 600 mètres de long que vous pouvez facilement emprunter à pied. Une fois sur place, vous arriverez devant un premier torii âgé de couleur verte marquant l’entrée du chemin qui vous emmène au cœur de l’île. Le premier chemin est très agréable puisqu’il est situé entre plusieurs petits commerces très animés.

Lieux populaires à Enoshima

Au bout du chemin, vous arriverez devant le sanctuaire d’Enoshima qui se compose de plusieurs torii dont un très grand de couleur rouge.

Contrairement aux sanctuaires que j’ai déjà pu visiter au Japon, celui d’Enoshima s’étend en hauteur puisque vous allez devoir utiliser plusieurs escaliers pour atteindre le centre de l’île. Après quelques minutes de marches, vous atteindrez un espace très vaste où vous pourriez trouver un coin donnant vue sur la mer, un Temple, un jardin botanique mais également la fameuse tour d’Enoshima.

Pour entrer dans le parc où se situe la tour, il faudra acheter un ticket. Si vous avez de la chance, il est possible d’assister à des événements gratuits tels que des spectacles avec des danseurs tel que j’ai pu le voir.

C’est drôle car la tour me semblait pas si grande vu du bas, mais une fois en haut, je peux vous assurer qu’elle offre un panorama exceptionnel autour de l’île.

EntréesHorairesTarifs
Sanctuaire Enoshima-jinjaOuvert 24h/24Gratuit
Enoshima Sea Candle (la tour)9h00 - 20h00- Adultes : ¥500
- Enfants : ¥250

Manger à Enoshima

Restaurants près de Enoshima

En visitant l’île d’Enoshima, je me souviens d’avoir vu des stands de glaces et autres gourmandises. Mais pour manger au restaurant, il faudra sortir par le torii de couleur verte.

En cherchant un restaurant, vous remarquerez rapidement que la plupart des restaurants à Enoshima ou Fujisawa sont spécialisés dans les burgers

Restaurant de burger

Il faudra traverser le long pont à la sortie d’Enoshima en rejoignant la ville Fujisawa pour trouver un restaurant.

Comme j’ai visité une seule fois l’île d’Enoshima, j’ai pu essayer un restaurant à Fujisawa. Il s’agissait d’un restaurant au genre hawaïen spécialisé dans les burgers.

Le restaurant en lui-même était assez petit mais dégageait une ambiance hawaïenne, voire américaire. Il était possible de voir sur les murs de bois, de nombreux autocollants, des décorations et des souvenirs.

Après un bon restaurant, vous pourriez profiter de quelques bars sur long de la côte, devant la mer à Enoshima.

Activités à Enoshima

Le sanctuaire et la tour d’Enoshima

Comme vous l’aurez compris, l’île d’Enoshima vous fera découvrir des sanctuaires tout au long de votre promenade.

En arrivant devant le premier grand torii de couleur rouge, plusieurs chemins différents vous permettront de rejoindre la tour. En allant tout droit, vous allez parcourir un premier sanctuaire « Enoshima-jinja ».

Muni de votre ticket, vous allez pouvoir entrer dans la Enoshima Sea Candle, autrement dit la tour de l’île d’Enoshima. Le dernier étage permet d’admirer tout l’horizon de l’île. Vous pourrez aussi bien voir le fin fond de l’océan Pacifique que les plages de la ville de Fujisawa.

Proche de la tour sont installés des gradins venant accueillir des spectacles de danseuses au style hawaïen.

Le rassemblement automobile d’Asanoshima

Au-delà du tourisme sur l’île d’Enoshima, sachez que chaque année, de nombreux amateurs d’automobile japonais se réunissent pour le rassemblement « Asanoshima ».

Le rassemblement se déroule en deux étapes :

    • la première étape se déroule sur des parkings de l’île d’Enoshima, où des japonais locaux et des régions voisines stationnent pour exposer leur bolide.
    • la seconde étape consiste à quitter les parkings et de se suivre à la fil indienne (tôge) en stationnant sur le pont qui sépare Enoshima et Fujisawa.

Préparez votre visite à Enoshima

Préparer son sac pour Enoshima

Pour bien préparer votre visite à Enoshima, je vous recommande d’apporter votre bouteille isotherme bien qu’il est possible d’acheter des boissons auprès de distributeurs automatiques. En effet, sur l’île d’Enoshima, vous allez marcher et monter de nombreuses marches d’escalier.

Trouver un guide près d’Enoshima

Réserver une voiture à Enoshima

Pour vous rendre à Enoshima et visiter ses alentours, vous pouvez profiter du free pass Enoshima-Kamakura. Mais pour être plus flexible sur votre déplacement, je vous recommande de louer une voiture à Tokyo pour rejoindre Enoshima.

Avec des amis, je me souviens que nous avions loué une voiture pour nous rendre sur l’île d’Enoshima. Nous étions passé par l’entreprise Sixt qui est également présent au Japon.

Pour vous faciliter la tâche dans la recherche d’une voiture près de chez vous, vous pouvez utiliser un service comme Rentalcars. Cela vous aidera à trouver et louer une voiture proche de chez vous.

Réserver un hôtel près d’Enoshima

logo Booking.com

Ce guide vous a plu ?

Soyez au courant de la sortie des nouveaux guides

Derniers guides à Kanagawa

Partagez votre avis

Hakone, la ville connue pour ses sources chaudes

Hakone, la ville connue pour ses sources chaudes

Hakone

Guide à Hakone

Transport

Trains & métros

Visite

Découverte

Organisation

Préparez-vous

Commentaire

Votre avis

Hakone (箱根) est un bourg situé dans la préfecture de Kanagawa au Japon, à moins de 2 heures de Tokyo en train. Ce bourg est populaire grâce à ses nombreuses sources chaudes « onsens » disponibles à l’hôtel qui permettent aux voyageurs de se reposer.   

Hakone est également connu par son exceptionnel panorama offrant une superbe vue sur le Mont Fuji par beau temps.

Pour aller à Hakone, pensez à utiliser le Free Pass pour profiter pleinement de votre séjour pendant 2 à 3 jours.

Se rendre à Hakone

Informations

Pour aller à Hakone, sachez que vous pouvez profiter d’un free pass pour réduire les frais de votre séjour à Hakone.

Le Hakone free pass s’achète à la gare de Shinjuku et réduit le coût de votre trajet entre les gares de Shinjuku et Hakone-Yumoto.

Avant de rejoindre la gare de Shinjuku, il est recommandé d’utiliser une carte de transport Suica (8€) que vous pouvez recharger facilement. Cela vous permet de gagner du temps au lieu d’acheter un ticket de train à chaque changement de gare.

Guide d’utilisation : carte de transport Suica

En arrivant à la gare de Hakone-Yumoto, vous devez prendre le bus « Hakone Tozan » et vous devez vous arrêter à la station « Motohakone-ko » pour rejoindre le centre ville de Hakone.

Free pass pour aller à Hakone

Le Free Pass Hakone inclue tous les transports tels que :

Le guide du tourisme de Hakone indique plus de détails sur les horaires et tarif (avec et sans le free pass), ainsi que les trajets et les lieux de transports entre autres.

Free pass n°1 : Hakone Free pass

Trajet aller-retour
De Shinjuku à Hakone-Yumoto
2 jours
- Adultes : ¥5700
- Enfants : ¥1500
De Shinjuku à Hakone-Yumoto
3 jours
- Adultes : ¥6100
- Enfants : ¥1750

Free pass n°2 : Hakone-Kamakura

Trajet aller-retour
Disponible à la vente toute l'année
3 jours
- Adultes : ¥7000
- Enfants : ¥2250

Transports à Hakone

Odakyu Line Logo

Odakyu Line

Accessible à partir de la gare de Shinjuku

Icône bus

Bus Tozan

Accessible à partir de la gare de Hakone-Yumoto

Découvrir Hakone

Visite guidée à Hakone

Visite

Lieux à visiter

Restaurant

Un petit creux ?

Activité

Événements

Voir plus

Plus de guides

En partant de Tokyo à Shinjuku, muni de mon Free Pass, j’étais prêt à visiter la belle ville de Hakone située à moins de 2 heures de la capitale. En prenant la ligne de train Odakyu à Shinjuku, vous devez vous arrêter à la gare Hakone-Yumoto. Cette station est rattachée à une partie de la ville de Hakone et là-bas vous pouvez prendre un bus pour atteindre un des points situés à Hakone.

Pour suivre le meilleur itinéraire, je vous suggère d’emprunter le bus Tozan, qui vous emmènera à la station « Motohakone-ko ».

Grâce au bus Tozan, vous arriverez dans le centre-ville de Hakone et c’est à ce moment-là que votre visite va débuter.

Lieux populaires à Hakone

Hakone une ville fort agréable qui permet de prendre l’air à travers de nombreuses activités originales. Située environ à 2h30 de la capitale, Hakone est une ville japonaise à découvrir absolument si vous découvrez le Japon.

Connue pour son grand lac, Hakone abrite son magnifique sanctuaire où un immense torii s’interpose entre la forêt et le lac Ashi.

Le Hakone-jinja est le sanctuaire de Hakone divisé en deux parties :

    • avant d’entrée dans le sanctuaire, vous trouverez au bord du lac, un gigantesque torii. Il est possible de suivre une fil d’attente avant de capturer sa plus belle photo.
    • Puis une seconde partie est consacrée à l’enceinte du sanctuaire. Il vous suffira de monter quelques marches avant d’arriver au bâtiment principal.

Après avoir découvert le sanctuaire et visité le centre ville, vous pourriez embarquer pour un grand bateau pirate. Ce dernier traverse le lac Ashi pour rejoindre la vallée Ôwakudani, connue pour ses oeufs noirs cuits dans de l’eau de sources chaudes.

D’ailleurs à ce propos, il vous sera possible de séjourner dans un hôtel avec des sources chaudes.

Manger à Hakone

Les œufs noirs de Hakone

À Hakone, il vous sera possible de manger dans divers restaurants aux quatre coins de ses espaces verts. Mais plutôt que de vous recommander un bon restaurant à Hakone, je vais vous faire part d’une spécialité particulière.

En vous rendant dans la vallée volcanique d’Ôwakudani, vous découvrirez l’histoire des étranges œufs noirs. Il s’agit tout simplement d’œufs de poules cuits à haute température.

Une légende raconte que si vous mangez ces œufs noirs, vous vivrez 7 ans plus longtemps. Alors cela vous tente ?

Un petit magasin touristique vous permettra de déguster les œufs noirs d’Ôwakudani, tout en profitant d’une vue exceptionnel sur le Mont Fuji. 

Activités à Hakone

Le sanctuaire Hakone-jinja

En effet, à 10 min à pieds vers le nord du lac Ashi, vous aurez la chance de découvrir le fabuleux sanctuaire Hakone-jinja où se situe un magnifique et grand torii au bord du lac Ashi.

En général, de nombreux touristiques viennent se photographier au centre du torii, alors il faudra patienter un petit peu en fil indienne avant que vous puissiez prendre votre plus belle photo. Puis, non loin du torii un peu plus au nord, vous découvrirez le sanctuaire principal Hakone-jinja.

À la suite de cette découverte, pour profiter encore plus de votre visite et si vous avez l’âme sportif, je vous invite vivement à vous rendre au bord du lac Ashi afin de louer un pédalo en forme d’oie. Je ne pense pas que cette location fait partie du free pass, mais comme ce n’était pas très cher, moi et un ami avions loué notre pédalo et nous nous sommes rendu en face du grand torii. Ici, nous avons eu la grande chance de photographier le grand torii rouge dans tous les angles possibles depuis le lac.

Le bateau pirate

Après avoir profité de cette très bonne matinée, nous avons rejoint le centre-ville en nous dirigeant vers le port pour une croisière en bateau pirate. Près du port, vous remarquerez quelques vélos qu’il est possible de louer. Si vous louez ces vélos, vous pouvez faire le tour du lac mais selon moi, il va falloir prévoir une nuit dans un hôtel car le lac Ashi est très grand.

En ce qui nous concerne, nous avons utilisé le bateau pirate qui nous a emmené de l’autre côté de Hakone. La croisière est très agréable, surtout que nous avions eu de ce jour-là un magnifique temps, bien que pas assez puisque nous n’avions pas pu observer le Mont Fuji. Néanmoins, nous avions pu admirer de très beaux paysages autour du lac Ashi.

La vallée Ôwakudani

Arrivés sur la terre ferme, nous avons pris le téléphérique (inclue dans le free pass) qui nous a emmené dans les montagnes. Le téléphérique s’arrête à plusieurs stations, vous pouvez descendre à tout moment car chaque station offre différents panoramas.

En poursuivant notre chemin en téléphérique, nous avions atteint un des lieux les plus touristiques à savoir un endroit où de grosses fumées blanches s’évaporaient du sol. Il s’agit d’une vallée volcanique appelée Ôwakudani toujours à Hakone. La dernière éruption du Mont Hakone date d’il y a environ 3 000 ans. Cette zone est également populaire grâce à des œufs noirs cuits dans l’eau des sources chaudes locales.

Après avoir découvert la vallée Ôwakudani, vous pouvez retourner à la station Hakone-Yumoto (point de départ) en utilisant le funiculaire Hakone.

Préparez votre visite à Hakone

Préparer son sac pour Hakone

Pour bien préparer votre visite à Hakone, il est fortement recommandé de s’équiper d’une gourde isotherme et de votre batterie portable. En effet, à Hakone, vous allez beaucoup marcher et pour profiter pleinement de votre séjour, rien de mieux que de ne pas partir le sac vide.

Dans le centre ville de Hakone, vous trouverez une supérette pour vous ressourcer avant de découvrir le sanctuaire ou d’embarquer pour le bateau pirate.

Trouver un guide à Hakone

Réserver une voiture à Hakone

Pour visiter Hakone et ses alentours, vous pouvez privilégier la location d’une voiture. Cela facilitera votre trajet ou vous permettra de découvrir d’autres horizons. Pour cela, un service comme Rentalcars vous permettra de localiser toutes les agences de location de voitures à Hakone ou dans ses alentours.

Réserver un hôtel à Hakone

logo Booking.com

Ce guide vous a plu ?

Soyez au courant de la sortie des nouveaux guides

Derniers guides à Kanagawa

Partagez votre avis

Hakone-jinja, le sanctuaire au bord du lac Ashi à Hakone

Hakone-jinja, le sanctuaire au bord du lac Ashi à Hakone

Le sanctuaire Hakone-jinja

Hakone-jinja, le sanctuaire de Hakone

Transport

Trains & métros

Visite

Découverte

Voir plus

Plus de guides

Commentaire

Votre avis

Hakone-jinja (箱根神社) est un sanctuaire placé à Hakone dans la préfecture de Kanagawa au Japon. Il a été fondé en 757.

Le sanctuaire Hakone-jinja est situé près du lac Ashi et est très populaire grâce à son immense torii de couleur rouge exposé au bord de l’eau.

Hakone-jinja attire de nombreux touristes à la fois pour son torii mais aussi pour son sanctuaire situé en pleine forêt.

Et pour les plus chanceux, sachez qu’il est possible de louer un pédalo pour rejoindre le torii sur l’eau.

Se rendre au sanctuaire Hakone-jinja

Informations

Pour aller au sanctuaire Hakone-jinja, il faut savoir que vous pouvez profiter d’un free pass qui permettra de réduire les frais de votre séjour à Hakone.

Le Hakone free pass est disponible à la vente à la gare de Shinjuku. Il réduit le coût de votre trajet entre les gares de Shinjuku et Hakone-Yumoto.

En rejoignant la gare de Shinjuku, je vous recommande d’utiliser une carte de transport Suica (8€). Cela vous permet de recharger votre carte et gagner du temps à chaque changement de gare.

Guide d’utilisation : carte de transport Suica

En arrivant à la gare de Hakone-Yumoto, vous devez prendre le bus « Hakone Tozan » et vous devez vous arrêter à la station « Motohakone-ko ». Au centre ville de Hakone, vous trouverez des indications pour rejoindre le sanctuaire Hakone-jinja.

Transports à Hakone

Odakyu Line Logo

Odakyu Line

Accessible à partir de la gare de Shinjuku

Icône bus

Bus Tozan

Accessible à partir de la gare de Hakone-Yumoto

Découvrir le sanctuaire Hakone-jinja

Visite guidée au sanctuaire Hakone-jinja

Hakone est la deuxième ville que j’ai visité pour la première fois au Japon et j’en garde un excellent souvenir. En effet, avec un ami, nous nous sommes rendu à Hakone en profitant de nombreuses activités grâce au Hakone Free Pass à commencer par le sanctuaire Hakone-jinja.

Lorsque vous arrivez à la station Motohakone-ko avec le bus Tozan, vous arriverez dans une partie de la ville de Hakone délimitée par deux grands torii géants enjambant la route. Le sanctuaire d’Hakone est quant à lui situé sur la partie nord du lac Ashi.

En rejoignant le sanctuaire en forêt, vous attigerez un croisement où un chemin vous mènera vers le sanctuaire en forêt et un autre chemin vers un grand torii au bord du lac Ashi.

Ensuite nous nous sommes rendu au grand torii situé au bord du lac Ashi. Là-bas, il faut patienter avant de pouvoir à notre tour faire notre plus belle photo au centre de ce magnifique torii.

Puis, comme convenu nous avons rejoins le lieu principal du sanctuaire Hakone-jinja.

Comme dans tous les sanctuaires, vous trouverez un pavillon rouge avec un petit bassin. Il s’agit d’un temizu-ya qui permet de se purifier avant d’entrer dans le sanctuaire. Après quelques marches, vous arrivez enfin au sanctuaire Hakone-jinja situé au cœur de la forêt.

Enfin, pour profiter pleinement de votre visite et des activités présentent autour du sanctuaire, je vous invite à rejoindre le bord du lac Ashi. En effet, vous trouverez des pédalos louables et si vous êtes assez sportif, vous pouvez rapidement rejoindre le torii au bord de l’eau et ainsi prendre vos plus belles photos.

Horaires et tarifs d’entrées

EntréesHorairesTarifs
Sanctuaire Hakone-jinja9h00 - 16h00Gratuit
Sans le Free Pass : Aller-Retour
- Gares de trains : Shinjuku à Hakone-Yumoto
/¥2330 (uniquement le train)
Avec le Hakone Free Pass : Aller-Retour
- Gares de trains : Shinjuku à Hakone-Yumoto
- Stations de bus : Hakone-Yumoto à Motohakone-ko
- Ainsi que : bus, bateau, funiculaire et téléphérique.
/- Adultes : ¥5700
- Enfants : ¥1500

Ce guide vous a plu ?

Soyez au courant de la sortie des nouveaux guides

Derniers guides à Kanagawa

Partagez votre avis

Le Mont Oyama, l’histoire d’un pèlerinage

Le Mont Oyama, l’histoire d’un pèlerinage

Le Mont Oyama

La randonnée au Mont Oyama

Transport

Trains & métros

Visite

Découverte

Voir plus

Plus de guides

Commentaire

Votre avis

À l’époque d’Edo (il y a environ 300 ans), de nombreuses personnes faisaient un pèlerinage au Mont Oyama, souhaitant bonne fortune. Pour chaque groupe, c’était la tradition de porter une grande épée en bois comme talisman pour le dévouement.
Le pèlerinage du Mont Oyama se poursuit encore. Lorsque vous visitez des sites historiques entourés d’une nature riche et que vous admirez le paysage depuis le sommet, vous êtes sûr de ressentir le même sentiment de crainte et de satisfaction que les pèlerins du passé.

Le Mont Ôyama (大山) est un sommet de 1 252 mètres d’altitude situé dans la préfecture de Kanagawa au Japon.

Située à seulement 1h de Tokyo, la randonnée au mont Oyama est idéale si vous aimez vous promener en pleine forêt dans le calme absolu.

En effet, le mont Oyama est peu populaire des touristes étrangers ce qui permet de mieux apprécier la visite à travers la nature et au sanctuaire Afuri-jinja.

Se rendre au Mont Oyama

Informations

Pour aller au Mont Oyama, vous pouvez acheter un ticket de train à la gare.

Cependant je vous recommande d’utiliser une carte de transport (8€) que vous pouvez recharger facilement. Cela vous fera gagner du temps à chaque changement de station.

Guide d’utilisation : carte de transport Suica

Pour rejoindre le Mont Oyama en profitant du free pass, vous devez vous rendre à la gare de « Shinjuku » à Tokyo (comme point de départ) et vous devez vous arrêter à la gare de « Isehara ».

En partant de Tokyo, vous pouvez rejoindre le Mont Oyama par l’itinéraire suivant :

    • À partir de la gare de « Shinjuku », vous devez prendre la ligne de train « Odakyu-Line » et vous devez vous arrêter à la station « Isehara ».
    • À partir de la sortie nord de la gare de « Isehara », vous devez rejoindre la station de bus en prenant le bus n°10 et vous devez vous arrêter à la station « Câble Oyama » (大山ケーブル).

Free pass pour aller au Mont Oyama

Le Free Pass offre le trajet en train, en bus, en funiculaire mais aussi quelques réductions pour les activités à Oyama.

Free pass : Tanzawa-Oyama

Free PassDuréeTarifs
Free Pass Tanzawa-Oyama : Aller-Retour2 jours- Adultes : ¥2520
- Enfants : ¥1270

Transports à Isehara

Odakyu Line Logo

Odakyu Line

Accessible à partir de la gare de Shinjuku

Icône bus

Bus n°10

Accessible à partir de la station Isehara

Découvrir le Mont Oyama

Visite guidée au Mont Oyama

En sortant du bus à destination du Mont Oyama, vous trouverez une aire aménagée de façon à acheter des boissons et aller au toilette. Comme la plupart des randonnées, une grande carte est à la disposition des touristes pour préparer leur parcourt. Ce jour-là, je me suis rendu au Mont Oyama pour la première fois, accompagné de mes deux amis coréens que j’avais rencontré dans ma sharehouse à Tokyo.

Comme vous pouvez le constater sur la carte, il y a deux sanctuaires Afuri-jinja. Le premier sanctuaire du Mont Oyama est le « Oyama Afuri Shrine Shimosha », il se situe dans les hauteurs du Mont Oyama et offre un premier panorama sur la ville. Quant au second, le « Oyama Afuri Shrine Honsha » est le siège principal et donc le plus élevé du sanctuaire Afuri-jinja. Il se situe quant à lui à 1 252 mètres d’altitude.

Pour vous donner une idée de ce que vous pouvez visiter pendant cette randonnée, voici une légende complémentaire de la carte du Mont Oyama :

    • Le Temple Chato-dera : à seulement 8 min de marche depuis la station de bus, se situe le Temple Chato-dera.
    • Train tracté par câble : 15 min plus loin se situe le train tracté par câble du Mont Oyama. Il peut vous emmener en seulement 6 min à la station du premier sanctuaire Afuri-jinja.
    • Le Temple Oyama-dera : en empruntant le sentier nommé « Onna-zaka Trail », c’est en marchant pendant 20 min que vous accéderez au Temple Oyama-dera. Ce Temple est également accessible à mi-parcourt du train tracté par câble.
    • La station du sanctuaire Afuri-jinja : toujours à pied (ou en train tracté par câble), vous accéderez au terminus du train. La station se situe au pied du sanctuaire Afuri-jinja (Shimosha).
    • Le sanctuaire Afuri-jinja Shimosha : en arrivant à la station en train ou même à pied, vous vous retrouverez sur un espace aménagé où se situe un restaurant mais surtout des escaliers menant au premier sanctuaire Afuri-jinja.
    • Le sanctuaire Afuri-jinja Honsha : sachez que la randonnée n’est pas encore terminée puisque 90 min plus loin, vous accédez à l’étape finale en rejoignant le deuxième sanctuaire, à savoir le « Oyama Afuri-jinja Honsha ».

Notez également ceci : si vous avez encore beaucoup de temps devant vous, sachez qu’à partir du premier sanctuaire Afuri-jinja, le parcourt se divise en deux autres chemins permettant d’atteindre d’un côté le Sanctuaire Sannomiya Hibita, et de l’autre, le Temple Hinata Yakushi.

En ce qui me concerne, lorsque j’ai escaladé le Mont Oyama, je me suis arrêté au premier sanctuaire Afuri-jinja (Shimosha) car il commençait à pleuvoir et il se faisait tard.

Donc si vous aimez la randonnée, je vous recommande de partir assez tôt pour profiter pleinement de la randonnée en découvrant tous les Temples et les Sanctuaires.

Le point de départ au Mont Oyama

Lorsque je me suis rendu pour la première fois au Mont Oyama, nous étions en pleine période de crise sanitaire du covid-19 et donc avec mes amis, nous étions les seuls a escalader le Mont Oyama. Bien que le beau temps n’était pas de notre côté, nous avons pu profiter de la randonnée dans le calme absolu.

En quittant la station de bus, nous allons commencé par longer la rivière en marchant dans les petites ruelles au pied du Mont Oyama.

En marchant pendant 8 minutes, nous avons atteint le Temple Chato-dera mais comme il était déjà tard (15h), nous avons poursuivi notre chemin sans le visiter. À cela moment-là, il était déjà tard et le temps annonçait rien de très bon mais nous nous sommes rendu au Mont Oyama en faisant des pauses pour prendre des photos.

La galerie marchande au Mont Oyama

En poursuivant notre marche à pied, nous sommes arrivés dans un petit village et à l’entrée d’une galerie marchande complètement inhabitée. En raison de la crise sanitaire, les touristes et les marchands étaient absents. Cela nous a permis de nous promener dans une galerie marchande fantôme. Il était possible de ressentir le courant d’air à travers toute l’allée et d’écouter les oiseaux chanter.

La première sensation que j’ai eu en traversant cette galerie marchande fantôme, c’était de me retrouver dans le film d’animation « Le Voyage de Chihiro ».

En sortant du petit village, nous avons continué notre randonnée en pleine forêt, entourés d’arbres verdoyant.

Au bout de quelques minutes d’escalade, nous sommes arrivés à une première étape qui ne figurait pas sur la carte.

En effet, nous étions en face d’un Temple, pour le coup, vraiment abandonné puisque les « décorations » accrochés sur le Temple semblaient être abîmées et la végétation avait pris les devants.

À cela, vous ajoutez le fait qu’il n’y avait ni touristes, ni prêtres. Il manquait plus que la nuit tombe et qu’il y ait de la pluie et de l’orage pour se retrouver dans un vrai film d’horreur. Bien au-delà de ce qu’on pouvait imaginer, ce Temple abandonné en pleine nature était magnifique.

Après avoir marché pendant 20 minutes, nous sommes arrivés devant un spectacle grandiose. En effet, nous étions au pied de plusieurs marches d’escaliers entre plusieurs statues Jizô et recouvertes par les arbres. C’était vraiment un superbe paysage. Ces escaliers nous ont emmenés directement au Temple Oyama-dera.

Le sanctuaire Afuri-jinja au Mont Oyama

Après avoir visité le Temple Oyama, nous avons continué notre route, bien qu’un peu fatigué par la randonnée. C’est après vingt bonnes minutes d’escalade que nous arrivions enfin au Sanctuaire Afuri-jinja (Shimosha). En effet, comme je le disais précédemment, ce premier Sanctuaire Afuri-jinja n’est pas le dernier puisque vous pouvez encore escalader le Mont Oyama pour atteindre le deuxième et dernier Sanctuaire Afuri-jinja (Honsha).

Pour atteindre le premier Sanctuaire Afuri-jinja, de nouvelles marches d’escaliers nous attendaient bien entendu. Mais c’est après beaucoup d’efforts que nous avions atteint le magnifique sanctuaire qui offre un panorama exceptionnel sur une partie de l’Ouest de la capitale.

Malheureusement nous n’avons pas pu atteindre le sommet du Mont Oyama car il s’est mis à pleuvoir lorsque nous prenions des photos au premier Sanctuaire Afuri-jinja.

Nous sommes donc redescendu et contrairement à l’allée, en descendant, nous avons emprunté un autre chemin, celui qui se nomme « Otoko-zaka Trail ».

Il était beaucoup plus coriace et glissant car les escaliers étaient presque verticaux.

Finalement nous avons pu redescendre sans blessure, en rejoignant notre station de bus et en rentrant. Pour les plus intéressé, dans la ville de Isehara, nous avons mangé dans un excellent restaurant qui s’appelle « Shakariki ».

Le Mont Oyama était la deuxième randonnée que je faisais au Japon, après le Mont Takao, et j’ai également beaucoup aimé. J’ai tout de même trouvé que le Mont Oyama était plus difficile que le Mont Takao mais tout autant saisissant.

Ce guide vous a plu ?

Soyez au courant de la sortie des nouveaux guides

Derniers guides à Kanagawa

Partagez votre avis

Kamakura, la ville aux portes des Temples et Sanctuaires

Kamakura, la ville aux portes des Temples et Sanctuaires

Kamakura

Guide à Kamakura

Transport

Trains & métros

Visite

Découverte

Organisation

Préparez-vous

Commentaire

Votre avis

Kamakura (鎌倉) est une petite ville située dans le sud de Tokyo en bord de mer, dans la préfecture de Kanagawa. Chaque année, de nombreux touristes découvrent cette magnifique ville à la fois pour son grand bouddha, mais aussi pour ses dizaines de temples bouddhistes et ses sanctuaires shinto.

Si vous aimez contempler les temples et sanctuaires, Kamakura est idéale. Profitez donc de votre séjour pour découvrir la magnifique petite ville de Kamakura située à seulement 1 heure de la capitale. Et si vous avez profité du Free-Pass proposé par la compagnie ferroviaire Odakyu, vous pourrez compléter votre séjour à Enoshima.

Se rendre à Kamakura

Informations

Pour aller à Kamakura, sachez que vous pouvez profiter d’un free pass pour réduire les frais de votre voyage à Kamakura.

Le free pass Enoshima-Kamakura s’achète à la gare de Shinjuku et réduit le coût de votre trajet entre les gares de Shinjuku à Katase-Enoshima, de « Katase-Enoshima » à « Fujisawa » et enfin de « Fujisawa » à « Kamakura ».

Avant de rejoindre la station de Shinjuku, il est recommandé d’utiliser une carte de transport Suica (8€) que vous pouvez recharger facilement. En possédant une carte de transport Suica, vous gagnerez du temps à chaque changement de gare.

Guide d’utilisation : carte de transport Suica

Free pass pour aller à Kamakura

Free pass : Enoshima-Kamakura

Free PassDuréeTarifs
Free Pass Enoshima-Kamakura : Aller-Retour1 jour- Adultes : ¥1520
- Enfants : ¥770

Transports à Kamakura

Odakyu Line Logo

Odakyu Line

Accessible à partir de la gare de Shinjuku

Enoden Line logo

Enoden Line

Accessible à partir de la gare de Fujisawa

Découvrir Kamakura

Visite guidée à Kamakura

Visite

Lieux à visiter

Restaurant

Un petit creux ?

Activité

Événements

Voir plus

Plus de guides

Un matin, avec deux amis français et un ami allemand, nous avons décidé de partir en direction de Kamakura. Cela faisait un moment que j’entendais beaucoup de bien de cette ville en bord de mer, alors j’étais très curieux à l’idée de visiter Kamakura. Ce jour-là nous avions eu beaucoup de chance puisque le ciel était entièrement bleu et il faisait très bon.

Lieux populaires à Kamakura

En arrivant à la gare, vous trouverez une carte de la ville avec 5 circuits qui vous mènent aux temples et sanctuaires. Chaque circuit vous indique les directions que vous devez emprunter pour vous rendre aux différents lieux touristiques.

Avec mes amis, nous avons décidé de nous promener sans suivre de circuit spécifique. À partir de la gare, nous avons marché en direction du Grand Bouddha. Il est possible de prendre un bus pour vous déplacer plus rapidement à chaque lieu touristique. Comme il faisait beau, nous avons marché à peu près 15 minutes avant d’arriver au Temple Kôtoku-in, là où se situe le Grand Bouddha (Daibutsu). Puis nous avons rejoint le Temple Hasedera et nous avons terminé la journée au sanctuaire Zeniarai benzaiten.

EntréesHorairesTarifs
Temple Kôtoku-in8h00 - 17h00- Adultes : ¥300
- Enfants (6 à 12 ans) : ¥150
Temple Hasedera8h00 - 17h00- Adultes : ¥400
- Enfants (6 à 11 ans) : ¥200
Sanctuaire Zeniarai benzaiten8h00 - 16h30Gratuit

Manger à Kamakura

Restaurants à Kamakura

En sortant de la gare de Kamakura, et tout au long de votre chemin en direction des temples et sanctuaires, vous trouverez des restaurants divers et variés.

En quittant Tokyo le matin, vous pourrez facilement trouver un bon restaurant à Kamakure pour le midi.

En ce qui me concerne, lorsque je suis descendu à la gare de Kamakura, je me suis rendu directement aux différents temples et sanctuaires. Ce jour-là avec mes amis, je me souviens que nous avions trouvé un petit stand de vente de Taiyaki. Ce sont des desserts en forme de poissons avec de la purée de haricot à l’intérieur. C’est un dessert populaire au Japon.

Activités à Kamakura

Le Temple Kôtoku-in

L’entrée du Temple Kôtoku-in était marqué par un portail avec deux grands gardiens suivi d’un petit bassin où les touristes attendaient leur tour pour se purifier.

Lorsque vous entrer dans un temple pour prier, il est nécessaire de se purifier grâce au Temizu-ya (petit bassin d’eau avec les louches) pour se nettoyer des impuretés.

Ensuite après quelques pas, nous nous retrouvions enfin devant cette gigantesque statue en bronze, assise au milieu de la foule. Je l’avais déjà vu avant en photo mais une fois sur place, on se rend compte à quel point le Grand Bouddha porte bien son nom.

Pour seulement quelques yens, vous pouvez visiter l’intérieur du Bouddha mais comme il y avait beaucoup de monde, nous n’y sommes pas allés. En revanche, un peu plus derrière, vous pouvez retrouver des petits jardins et boutiques de souvenirs. J’ai pu acheter une petite statue de Bouddha en plomb.

Après avoir visité le Temple Kôtoku-in, nous nous sommes rendus au Temple Hasedera qui se trouvait non loin de là où nous nous trouvons. Nous avons donc poursuivi notre chemin à pied en quête de découverte.

Le Temple Hasedera

Quelques minutes plus tard, nous arrivions au Temple Hasedera situé en hauteur par rapport au reste de la ville.

Lorsque vous visitez un temple au Japon, vous remarquerez certainement ces petites statuettes portant un bonnet et un bavoir pour certain de couleur rouge. On les appelle les statuettes Jizô, qui représentent le Bouddha Jizô Bosatsu. Si vous les retrouvez le plus souvent dans les temples et en bord de route, c’est parce-que ce Bouddha a le rôle de protéger les enfants et les voyageurs.

Puis, nous arrivons au palier supérieur, bien plus grand en superficie que les deux précédents car nous pouvions y retrouver à la fois des Temples dans lesquels nous pouvons entrer, avec un premier panorama sur la ville de Kamakura axé bord de mer, un espace détente avec distributeurs automatique, des autels et un petit cimetière.

Enfin, il était possible d’aller encore plus haut avec plus de marches permettant d’admirer un magnifique paysage au dessus de la ville de Kamakura.

En redescendant le haut de la montagne, nous avons poursuivi notre visite au 3ème étage. Ce dernier est tellement spacieux que vous pouvez y rester facilement une heure pour tout photographier.

J’ai particulièrement apprécié la petite forêt de bambou et un petit autel situé à l’opposé. Il y avait encore de petites statuettes en pierre, une grotte éclairée avec des bougies et un jardin.

Après avoir fait le tour du Temple Hasedera, nous avons continué notre chemin en nous dirigeant un peu plus loin vers le sanctuaire Zeniarai Benzaiten.

Le sanctuaire Zeniarai benzaiten

Un kilomètre ou deux plus loin, nous sommes arrivés devant une entrée plutôt originale puisque l’accès au Sanctuaire Zeniarai Benzaiten était creusé dans la montagne.

En sortant de la montagne, c’est en traversant un tunnel de Torii en bois que nous arrivons au centre du sanctuaire.

Ici, c’était bien plus petit que ce que nous avions visité précédemment mais tout autant intéressant à explorer.

Il y a une grotte également éclairée à la bougie, des autels, des boutiques de souvenirs et pâtisseries ainsi qu’un plus petit tunnel de torii en pierre.

Le parc Genjiyama

Enfin pour finir la journée, nous avons rejoint le parc Genjiyama, situé à 5 minutes à pieds du sanctuaire Zeniarai Benzaiten. Ce parc était situé dans une montagne et il était assez vaste, idéal pour se promener entouré des arbres. À un point très précis, par beau temps, il était possible d’apercevoir au loin le Mont Fuji.

Je ne sais pas si c’est parce-que la fin de journée était proche ou que le ciel c’était assombri, mais on peut dire qu’il n’y avait pratiquement plus aucun touriste dans ce parc.

Pendant que nous continuons de visiter, un japonais s’est approché de nous en nous parlant entièrement en japonais. Aujourd’hui, bien que j’ai acquis un niveau conversationnel en japonais, le japonais utilisé par le vieil homme ne me permettait pas de le comprendre.

C’est en nous guidant vers une statue que j’ai compris qu’il voulait absolument nous montrer l’importance de la représentation de cet homme assis. Il s’agit de Minamoto no Yoritomo,  le fondateur et le premier shogun du shogunat de Kamakura au Japon. Il a régné de 1192 à 1199.

Et c’est ainsi que la journée a touché à sa fin.

Parmi les quelques villes que j’ai visité autour de Tokyo, Kamakura est la ville que j’ai le plus aimé. J’y retournerai bien pour découvrir les autres Temples et Sanctuaires.

Bien entendu, en vous rendant dans cette magnifique petite ville, il y a bien d’autres endroits à voir lors d’un séjour à Kamakura. En préparant votre séjour sur 2 journées, il vous sera possible de visiter tous les temples, les sanctuaires et même la plage de Kamakura.

Préparez votre visite à Kamakura

Préparer son sac pour Kamakura

En vous rendant à Kamakura, chaque temple et sanctuaire sont atteignables à pied. Mais comme il y en a un certain nombre, apprêtez-vous à marcher beaucoup.

Pour bien préparer votre visite à Kamakura, je vous recommanderai donc de partir avec une gourde isotherme et d’une batterie portable pour vos appareils.

Tout au long de votre chemin, vous croiserez plusieurs supérettes pour vous ressourcer.

Trouver un guide à Kamakura

Réserver une voiture à Kamakura

Pour visiter Kamakura et ses villes voisines, vous pouvez privilégier la location d’une voiture. Cela facilitera grandement vos déplacements. Un service comme Rentalcars vous permettra de localiser toutes les agences de location de voitures à Kamakura et dans ses alentours.

Réserver un hôtel à Kamakura

logo Booking.com

Ce guide vous a plu ?

Soyez au courant de la sortie des nouveaux guides

Derniers guides à Kanagawa

Partagez votre avis

Ebook - 6 étapes pour s'installer au Japon

Guide offert !

« 6 étapes pour s'installer au Japon »


- 60 pages détaillées de A à Z,

- 6 infographies,

- 5 modèles type pour obtenir votre visa sans erreur

- Dossier validé à 100% !

Envoi réussi ! Veuillez vérifier votre boîte de réception