Le sanctuaire Fushimi Inari-Taisha à Kyoto

Le sanctuaire Fushimi Inari-Taisha à Kyoto

Le sanctuaire
Fushimi Inari-Taisha

Fushimi Inari-Taisha, le sanctuaire de Kyoto

Transport

Trains & métros

Visite

Découverte

Voir plus

Plus de guides

Commentaire

Votre avis

Fushimi Inari-Taisha (伏見稲荷大社) est un sanctuaire situé dans les montagnes de Kyoto à 233 mètres d’altitude.

Le sanctuaire Fushimi Inari-Taisha est un lieu composé de petits sanctuaires éparpillés sur l’ensemble de la montagne.

Ce sanctuaire est particulièrement populaire grâce à son chemin de 4 km recouvert par 10 000 torii.

Plus d’informations sur le site officiel du : sanctuaire Fushimi Inari-Taisha

Se rendre au sanctuaire Fushimi Inari-Taisha

Informations

Pour aller au sanctuaire Fushimi Inari-Taisha, vous pouvez acheter un ticket de train en gare.

Mais je vous recommande d’utiliser une carte de transport (8€) que vous pouvez recharger facilement.

Guide d’utilisation : carte de transport Suica

Pour les touristes ayant posé leur bagage à Osaka et qui souhaitent se rendre à Kyoto, je vous recommande l’itinéraire suivant :

    • Vous pouvez prendre la ligne de train « Tokaido-Sanyo Line » et vous pouvez vous arrêter à la station Kyoto.
    • À partir de gare de Kyoto, vous pouvez prendre la ligne de train « Nara Line » et vous pouvez vous arrêter à la station Inari.
    • L’entrée du sanctuaire Fushimi-Inari Taisha se situe en face de la station Inari.

Transports au sanctuaire Fushimi Inari-Taisha

Tokaido Sanyo-Line

Tokaido-Sanyo Line

Accessible à partir de la gare d’Osaka

Nara-Line

Nara Line

Accessible à partir de la gare de Kyoto

Découvrir le sanctuaire Fushimi Inari-Taisha

Visite guidée au sanctuaire sanctuaire Fushimi Inari-Taisha

En sortant de la petite gare de Inari, vous arrivez directement à l’entrée du sanctuaire Fushimi Inari-Taisha marquée par un grand torii de couleur rouge.

C’est seulement 5 min plus tard, après avoir marché sur une longue allée de dalle de pierre que vous atteignez le sanctuaire. Ce dernier est composé de plusieurs bâtiments traditionnelles où les japonais viennent prier ou acheter des objets traditionnels.

Malheureusement, ce jour-ci, toujours en période de crise sanitaire du covid-19, quelques établissements étaient fermés tels que des petites boutiques de souvenirs entre autres. Il faut dire que lorsque je suis allé à Fushimi Inari-Taisha, j’étais quasiment seul, aucun touriste à l’horizon et ce n’était pas plus mal pour profiter pleinement de la visite.

Comme nous pouvons le constater sur la carte qui représente le parcourt à travers la montagne de Kyoto et le centre du sanctuaire, il est possible de visiter différents lieux touristiques :

    • Tout d’abord comme je le disais, nous arrivons au centre du sanctuaire Fushimi Inari-Taisha dès la sortie de la gare Inari,
    • En remontant les marches derrière le sanctuaire, nous pouvons rejoindre le point de départ du senbon torii, le fameux chemins recouvert de gigantesques torii,
    • Enfin, au cours de la randonnée, vous atteignez un premier sommet où il est possible d’obtenir un panorama sur la ville de Kyoto. À ce moment-là, trois nouveaux chemins permettent de s’échapper au cœur de la forêt, toujours entouré par de nombreux torii.

Avant de parcourir le sanctuaire Fushimi Inari-Taisha, j’en avais beaucoup entendu parler. Mais ce dont auquel je m’attendais pas, c’est qu’il s’agissait en fait d’une randonnée. Bien que le chemin soit recouvert d’un tunnel de torii, sachez également que si vous souhaitez traverser toute la forêt, vous allez marcher pendant deux heures (à peu près 4 km) sur une altitude de 233 mètres. Ce n’est pas très haut en effet mais je pense que si vous n’êtes pas habitué à escalader des sommets, vous pouvez être surpris.

En tout cas, je pense que le parcourt sous le long chemin de torii au sanctuaire Fushimi Inari-Taisha est l’endroit idéal si vous souhaitez vous lancer dans la randonnée et profiter d’un paysage exceptionnel.

Horaires et tarifs d’entrées

EntréesHorairesTarifs
Sanctuaire Fushimi-Inari TaishaOuvert 24h/24Gratuit

L’histoire des torii

En voyageant au Japon, il est fort possible que vous découvriez pour la première fois des portails de couleur rouge, et petits ou grands selon leur emplacement. En effet, ces portails sont ce qu’on appelle des torii.

Bien que vous pouvez voir des torii un peu partout comme en ville, la plupart du temps un torii (鳥居) est situé à l’entrée d’un sanctuaire shintoïste. Si vous avez un doute, c’est un bon moyen de différencier les Temples bouddhistes et les Sanctuaires Shintoïstes.

Le torii marque le passage du monde physique au monde spirituel. Ce portail est constitué de 3 éléments distincts :

    • deux montants verticaux appelées hashira qui supportent deux linteaux horizontaux,
    • un linteau supérieur appelé kasagi.
    • un linteau inférieur appelé nuki.

Les torii sont fabriqués en bois, et peints en vermillon (couleur rouge vive proche de la couleur orange).

Sachez qu’Il existe aussi des torii en pierre permettant de rendre le portail traditionnel solide et durable. C’est ainsi que certains torii en bois ont pu être remplacés par des torii en pierre.

Ces torii sont pour la plupart des dons faits par des entreprises, des familles ou des particuliers à Inari. Les inscriptions présentent sur les montants des torii correspondent au nom des donateurs. En août 2016, le coût d’un torii valait entre 175 000 et 1 302 000 yens (entre 1 400 et 10 400 euros).

Déroulement de la visite

Bien que j’avais déjà entendu parler du sanctuaire Fushimi Inari-Taisha et que j’avais vu de nombreuses photos, j’ai quand même été surpris une fois sur place.

Le départ de la randonnée débute après avoir franchi le grand torii situé derrière les bâtiments principaux du sanctuaire.  À ce moment-là, vous vous retrouverez devant le senbon torii, le long chemin couvert de torii. Tout au long de la promenade, vous remarquerez que les torii ont différentes tailles. Au Japon, j’avais déjà vu un tunnel de torii au sanctuaire Hie-jinja de Akasaka dont les torii étaient beaux et un peu plus grand qu’une taille humaine. Mais quand j’ai découvert les premiers torii à Fushimi Inari-Taisha, j’étais impressionné ! Les premiers torii étaient gigantesques et tous aussi magnifiques.

Au bout moment le chemin se coupait en deux : à gauche nous avions un chemin de torii avec les inscriptions de donateurs sur les torii, et à gauche des torii sans inscriptions.

Encore une fois, ce jour-ci, j’ai eu beaucoup de chance car toujours en période de crise sanitaire du covid-19 et debout à 7h du matin, j’étais presque seul.

Ma promenade au cœur du sanctuaire était zen et très paisible. Sur le chemin, j’ai croisé des randonneurs, des enfants, des visiteurs comme moi et un chat.

Pendant ma randonnée, je me suis toujours demandé comment les japonais ont fait pour apporter autant de torii. Finalement j’ai eu ma réponse un peu plus tard, car j’ai croisé plusieurs travailleurs en train de planter les montants du torii dans les trous bien profonds. J’ai même pu voir des échafaudages sous certain torii qui permettaient aux travailleurs de les entretenir.

La première partie de la randonnée vous emmène à un sommet permettant d’avoir un panorama sur la ville de Kyoto. Sur ce sommet, vous trouverez trois chemins.

Le premier chemin situé à droite rejoins le chemin du milieu : la visite se poursuit cette fois-ci au cœur de la forêt. En empruntant ce chemin, vous allez découvrir plusieurs autres chemins qui s’enfoncent un peu partout dans la forêt.

Pendant un moment, je me suis même demandé si j’avais pas quitté la piste principale. En effet, il y avait vraiment personne et aucun bruit. Plutôt que de prendre de nouveaux chemins, j’ai continué sur la route principale car ce jour-là, j’avais plusieurs autres lieux touristiques à visiter.

Une heure plus tard, je suis donc ressorti par le chemin du milieu. Je n’ai pas emprunté le chemin situé à gauche mais il me semble de souvenir qu’il était à sens unique.

En redescendant la montagne Inari, je suis passé par un autre chemin pour continuer de profiter de ma promenade. Sur ce nouveau passage, je me retrouvé dans plusieurs cimetières dont certains d’entre eux étaient surveillés par des crapauds. En parlant de crapauds, à Fushimi Inari-Taisha, vous croiserez régulièrement des renards en pierre. En effet, le renard est une divinité shintoïste et est souvent associé au mont Inari comme étant son messager.

Ce guide vous a plu ?

Soyez au courant de la sortie des nouveaux guides

Derniers guides à Kyoto

Partagez votre avis

Kyoto, l’ancienne capitale du Japon

Kyoto, l’ancienne capitale du Japon

Kyoto

Guide à Kyoto

Transport

Trains & métros

Visite

Découverte

Organisation

Préparez-vous

Commentaire

Votre avis

Kyoto (京都) est une ville située dans la région du Kansai, au centre de Honshû au Japon.  De 794 à 1868, Kyoto a été la capitale Impériale du Japon. 

Aujourd’hui, l’ancienne capitale du Japon est au centre de la culture et des religions puisqu’elle est une ville composée de plusieurs dizaines de Temples bouddhistes et sanctuaires shintoïstes.

Si vous aimez découvrir les Temples et les sanctuaires, Kyoto est une ville magnifique qui a su garder ses coutumes à travers ses rues et ses bâtiments traditionnels.

Se rendre à Kyoto

Informations

Pour aller à Kyoto, vous pouvez acheter un ticket de train en gare.

Toutefois, il est recommandé d’utiliser une carte de transport (8€) que vous pouvez recharger facilement.

Guide d’utilisation : carte de transport Suica

Pour les touristes ayant posé leur bagage à Osaka et qui souhaitent se rendre à Kyoto, je vous recommande l’itinéraire suivant :

    • Vous pouvez utiliser la ligne de train « Tokaido-Sanyo Line » et vous pouvez vous arrêter à la station Kyoto.

Transports à Kyoto

Tokaido Sanyo-Line

Tokaido-Sanyo Line

Accessible à partir de la gare d’Osaka

Découvrir Kyoto

Visite guidée à Kyoto

Visite

Lieux à visiter

Restaurant

Un petit creux ?

Activité

Événements

Voir plus

Aux alentours

Kyoto est sans aucun doute la plus belle ville que j’ai pu visiter jusqu’à maintenant au Japon. L’ancienne capitale du Japon me fait fortement penser à Kamakura puisqu’il est possible de visiter presqu’autant de Temples bouddhistes et de sanctuaires shintoïstes dans chacune de ces deux villes.

Pour visiter les principaux sites touristiques de Kyoto aux quatre coins de la ville, je pense que deux grandes journées peuvent être suffisantes. Et si vous avez mis assez de côté, vous pouvez même profiter d’une nuit dans un ryokan. Lorsque j’aurai l’occasion de retourner à Kyoto, je passerais certainement pour la première fois une nuit dans un de leur ryokan afin de ressentir au maximum la culture japonaise.

Au-delà des plus grands sites touristiques de Kyoto, il y a bien entendu de nombreux temples et sanctuaires bien moins populaires à découvrir. Et si vous souhaitez visiter Kyoto dans son intégralité, une à deux journées supplémentaires vous seront utiles.

Comme certains temples ou sanctuaires sont situés les uns à côté des autres, vous pouvez parfaitement vous promener dans les jolies petites rues traditionnelles de Kyoto. Dans d’autres cas, vous seriez obligés d’emprunter des trains locaux ou plusieurs bus pour vous rendre à divers lieux touristiques.

Lieux populaires à Kyoto

Au mois de mai 2020, c’est en pleine crise sanitaire du covid-19 que je me suis rendu pour la première fois à Kyoto. La première journée, j’ai tout d’abord visité l’Est de Kyoto en commençant par le fameux sanctuaire Fushimi-Inari Taisha connu pour ses 10 000 torii. Avant de découvrir Kyoto, j’avais déjà vu des photos sur ces sites touristiques mais une fois sur place, j’ignorais vraiment à quel point ce sanctuaire était si impressionnant.

Les torii sont vraiment imposants, larges et vous emmènent à quelques kilomètres à pied au cœur de la montagne Inari. La promenade dure environ 2 heures, et je vous recommande de prévoir les chaussures de randonnées pour escalader les nombreux escaliers.

Après cette longue promenade, je suis allé manger des tempura dans un restaurant avant de poursuivre la visite. Ensuite j’ai longé une longue rue en hauteur afin d’atteindre le grand temple Kiyomizu-dera. Le Temple de l’eau pure est incroyablement grand puisqu’une première partie est composé d’un grand portail protégé par deux statues de lions, de nombreux bâtiments traditionnels dont une grande pagode rouge.

La deuxième partie du Temple nous emmène au pied de la montagne de l’Est de Kyoto en traversant un immense bâtiment traditionnel en bois.

À la suite de cette merveille, je me suis promené dans les rues traditionnels de Kyoto afin de rejoindre le temple Kodai-ji et la grande statue Ryozen Kannon. Ce jour-là j’ai eu énormément de chance car j’étais le seul touriste à visiter ces sites touristiques normalement bondés de monde. Malheureusement à 16h30, mon téléphone et ma batterie externe montraient des signes de faiblesse ce qui m’obligea à mettre fin à cette première journée en rentrant à Osaka.

EntréesHorairesTarifs
Forêt d'ArashiyamaOuvert 24h/24Gratuit
Sanctuaire Fushimi-Inari TaishaOuvert 24h/24Gratuit
Temple Ginkaku-ji
- Du 1er mars au 30 novembre :
- Du 1er décembre à fin février :
Selon les périodes :
8h30 - 17h00
9h00 - 16h30
- Adulte : ¥500
- Pour les primaires et collégiens : ¥300
Temple Kinkaku-ji9h00 - 17h00- Tout le monde : ¥400
- Pour les primaires et collégiens : ¥300
Temple Kiyomizu-dera
- La journée :
- Événement saisonnier :
Selon les périodes :
6h00 - 18h00
6h00 - 21h30
¥400
Temple Kodai-ji
- La journée :
- Événement spécial de nuit :
Selon les périodes :
9h00 - 17h00
17h00 - 21h30
- Adulte : ¥600
- Pour les primaires et collégiens : ¥250
Palais Impérial Kyoto-Gosho/Gratuit
Temple Tenryû-ji : Jardin Sogenchi8h30 - 16h50- Pour les lycéens et plus : ¥500
- Pour les primaires et collégiens : ¥300
- Pour les préscolarisés : Gratuit

Activités à Kyoto

Le sanctuaire Fushimi Inari-Taisha

La première journée à Kyoto, je me suis rendu à Fushimi Inari-Taisha, le sanctuaire que je voyais tant en photos. Alors que je m’apprêtais à découvrir ce sanctuaire aux milliers de torii, j’étais loin d’imaginer que j’allais en fait faire une randonnée en montagne.

En effet, ce qu’il faut savoir c’est que le sanctuaire Fushimi Inari-Taisha est situé sur le mont Inari mesurant 233 mètres d’altitude.

Le sanctuaire était absolument splendide puisque tout le chemin permettait de découvrir de nombreux petits sanctuaires et d’innombrables angles de vues qui rendent la visite magique.

Le temple Kiyomizu-dera

À la suite de ma visite du sanctuaire Fushimi, je me suis rendu au temple Kiyomizu-dera. Ce temple aussi est aussi impressionnant par sa superficie et ses différentes architectures : portails, pagode, salles traditionnelles, sculptures de komainu (chiens en pierre) et même une très jolie statue de dragon.

Apprêtez-vous à découvrir cet incroyable temple qui vous en mettra plein la vue.

Guide de voyage : le temple Kiyomizu-dera

Le temple Tenryû-ji et la forêt de bambous

La deuxième journée, je me suis rendu à l’Ouest de Kyoto en commençant par visiter le temple Tenryû-ji puis j’ai traversé la forêt de bambous Arashiyama.

Le Temple Tenryû-ji est le plus beau Temple d’Arashiyama et bien qu’il est moins populaire que les autres temples de Kyoto, il fait parti des temples que j’ai le plus apprécié. Ce jour-là, j’avais l’impression d’avoir privatisé le Temple Tenryû-ji à moi seul. En effet, le Temple venait à peine d’ouvrir ses portes que j’ai pu profiter de son environnement dans le plus grand des calmes. De plus, il faisait si beau que cela me donnait l’impression d’être dans une sorte de petit paradis. J’ai poursuivi ma visite en me promenant entre les longs bambous de la forêt Arashiyama en découvrant ses petits jardins en montagne.

Guide de voyage : le temple Tenryû-ji

Le temple du pavillon d’or – Kinkaku-ji

Après Arashiyama, j’ai rejoint le temple d’or de Kyoto à la marche. Mais selon moi, je vous recommande de prendre un bus car la marche à pied est relativement longue.

Une fois sur place, je me suis reposé sur l’espace aménagé avant de reprendre la promenade. Une fois de plus, j’étais seul et admirer le Temple d’or sans encombre est un véritable spectacle ! Le soleil reflétait sur la magnifique architecture du pavillon d’or au pied d’un grand étang.

Guide de voyage : le temple Kinkaku-ji

Le palais impérial de Kyoto – Kyoto-Gosho

Ensuite, j’ai pris un bus pour me rendre au palais Impérial Kyoto-Gosho.

Le Palais impérial de Kyoto est immense et recouvert par un grand et long mur.

L’entrée gratuite mais surveillée vous permettra d’admirer la jolie architecture de couleur rouge et très bien entretenue du Kyoto-Gosho.

Lors de ma visite, j’étais le seul touriste, ce qui m’a permis de découvrir le palais impérial de Kyoto dans le calme absolu.

Le temple du pavillon d’argent – Ginkaku-ji

Enfin, pour terminer ma deuxième et dernière journée à Kyoto, j’ai repris un bus pour me rendre à nouveau à l’Est afin de visiter les temples qui me manquaient lors de la première journée.

J’ai donc visité le temple d’argent où j’étais une fois de plus seul puisque cette fois-ci le temple d’argent allait bientôt fermer.

À la fin de cette visite, j’avais prévu de me rendre au sanctuaire Heian-jingu mais je n’avais pas le temps de m’y rendre avant sa fermeture.

Guide de voyage : le temple Ginkaku-ji

Tout découvrir à Kyoto

Lorsque je reviendrais au Japon pour un futur voyage, je prévois déjà de retourner dans cette fabuleuse ville japonaise car bien entendu je souhaite découvrir tous les autres Temples et sanctuaires. En effet, mise à part les lieux touristiques dont je vous ai parlé dans cet article, vous pouvez également visiter : le monastère Zen Ryoanji, le quartier de Gion, le marché Nishiki, le sanctuaire Saijosho Daigengu, le château Nijô-jô, le sanctuaire Yasaka-jinja, le Temple Nanzen-ji et enfin le Temple Tofuku-ji.

Pour conclure sur ce séjour à Kyoto, je ne peux que vous recommander de visiter à votre tour cette magnifique ville aux portes des Temples et sanctuaires qui est aujourd’hui mon plus grand coup de cœur.

Les 3 sites touristiques qui m’ont le plus marqué et que j’ai le plus aimé sont : le sanctuaire Fushimi-Inari Taisha, le Temple Kiyomizu-dera et le Temple Tenryû-ji d’Arashiyama. Et vous, quels étaient les Temples ou sanctuaires que vous avez le plus apprécié ?

Préparez votre visite à Kyoto

Préparer son sac pour Kyoto

Pour bien préparer votre visite à Kyoto, je vous recommande de vous équiper d’une batterie portable et d’une gourde isotherme. En effet, à Kyoto si vous n’utilisez pas souvent le bus, vous risquez de marcher beaucoup. Je me souviens que ma batterie externe m’avait permis de poursuivre ma visite plus longtemps en rechargeant mes appareils.

Trouver un guide à Kyoto

Réserver une voiture à Kyoto

Pour visiter Kyoto et ses alentours, vous pouvez louer une voiture pour faciliter votre trajet. Grâce au service Rentalcars, cela vous permettra de découvrir de nouveaux horizons et de vous déplacer sans contrainte de temps.

Réserver un hôtel à Kyoto

logo Booking.com

Ce guide vous a plu ?

Soyez au courant de la sortie des nouveaux guides

Derniers guides à Kyoto

Partagez votre avis

Tenryû-ji, le magnifique temple d’Arashiyama

Tenryû-ji, le magnifique temple d’Arashiyama

Le temple Tenryû-ji

Tenryû-ji, le temple d’Arashiyama à Kyoto

Transport

Trains & métros

Visite

Découverte

Voir plus

Plus de guides

Commentaire

Votre avis

Tenryû-ji (天龍寺) est un temple bouddhiste situé à l’Ouest de Kyoto près de la forêt d’Arashiyama.

Il a été fondé en 1345 par le shogun Takauji Ashikaga et le moine Musō Soseki.

Le Temple Tenryû-ji est le plus beau temple d’Arashiyama.

Si vous avez prévu de découvrir la forêt de bambous d’Arashiyama, je vous recommande de visiter tout d’abord le Temple Tenryû-ji qui se situe à seulement 5 minutes de la forêt d’Arashiyama.

Plus d’informations sur le site officiel du : temple Tenryû-ji

Se rendre au temple Tenryû-ji

Informations

Pour aller au temple Tenryû-ji, vous pouvez acheter un ticket de train en gare.

Toutefois, il est recommandé d’utiliser une carte de transport (8€) que vous pouvez recharger facilement.

Guide d’utilisation : carte de transport Suica

Pour les touristes ayant posé leur bagage à Osaka et qui souhaitent se rendre à Kyoto, je vous recommande l’itinéraire suivant :

    • Vous devez prendre la ligne de train « Tokaido-Sanyo Line » et vous devez vous arrêter à la station Kyoto.
    • À partir de la gare de Kyoto, vous devez prendre la ligne de train « San-In Line » et vous devez vous arrêter à la station Saga-Arashiyama.
    • Enfin, en arrivant à la gare Saga-Arashiyama, vous devez marcher pendant 8 min pour rejoindre le Temple Tenryû-ji.

Transports au temple Tenryû-ji

Tokaido Sanyo-Line

Tokaido-Sanyo Line

Accessible à partir de la gare d’Osaka

San in Line

San-In Line

Accessible à partir de la gare de Kyoto

Découvrir le temple Tenryû-ji

Visite guidée au temple Tenryû-ji

Lorsque je me suis rendu à Kyoto pour cette deuxième journée de tourisme, je suis allé tout d’abord visiter Arashiyama pour découvrir la forêt populaire de bambous. En me rendant vers cette dernière, j’ai emprunté un autre chemin pour me diriger vers le plus beau Temple d’Arashiyama, le Temple Tenryû-ji.

En effet, le site du Temple Tenryû-ji se situant au pieds de la forêt de bambous d’Arashiyama, il offre un paysage très agréable entre son jardin près d’un étang et sa clôture de bambous.

Bien que l’entrée du Temple Tenryû-ji soit payante (500 yens), il est un Temple très paisible à visiter. Ce jour-là, j’ai eu beaucoup de chance, car il était 9h30 du matin, le soleil était présent et j’étais le seul visiteur. De quoi profiter d’une bonne promenade matinale en ressentant la fraîcheur du jardin, des arbres et des jolies fleurs.

Pour rejoindre le Temple Tenryû-ji, vous devez traverser le parking à voitures, puis vous arrivez près d’un premier Temple, le Temple Hatto (Dharma Hall) qui semblait être fermé. En continuant tout droit, vous remarquerez deux entrées :

  • Une première entrée menant à un bâtiment appelé « Small Hôjô » qui semblait être une visite dans l’intérieur du Temple Tenryû-ji.
  • Et une deuxième entrée menant au jardin du Temple Tenryû-ji appelé « Sogenchi ».

Je suis donc plutôt allé découvrir le jardin Sogenchi du Temple Tenryû-ji où j’ai rapidement été séduit.

Après avoir pris votre ticket, c’est en passant sur le côté gauche du Temple que vous arriviez directement au pieds d’un étang et de son jardin environnant.

La promenade vous permet d’emprunter différents petits chemins, dans le calme absolu près de jolies fleurs et d’une petite fontaine. Le cadre chaleureux vous offre des angles idéales pour capturer vos plus belles photos.

La sortie du Temple Tenryû-ji rejoint directement l’entrée de la forêt d’Arashiyama, mais il n’est pas possible d’entrée par le Temple Tenryû-ji à partir de l’entrée de la forêt de bambous.

Horaires et tarifs d’entrées

EntréesHorairesTarifs
Temple Tenryû-ji : Jardin Sogenchi

8h30 - 16h50- Pour les lycéens et plus : ¥500
- Pour les primaires et collégiens : ¥300
- Pour les préscolarisés : Gratuit

Ce guide vous a plu ?

Soyez au courant de la sortie des nouveaux guides

Derniers guides à Kyoto

Partagez votre avis

Kodai-ji, le temple connu pour son art du Maki-e à Kyoto

Kodai-ji, le temple connu pour son art du Maki-e à Kyoto

Le temple Kodai-ji

Kodai-ji, le temple connu pour son art du Maki-e

Transport

Trains & métros

Visite

Découverte

Voir plus

Plus de guides

Commentaire

Votre avis

Kodai-ji (高台寺) est un temple bouddhiste situé à l’est de Kyoto près de la statue Ryozen Kannon.

Il a été fondé en 1606 par Nene, la veuve de Toyotomi Hideyoshi (deuxième des trois unificateurs du Japon durant la période Sengoku), afin de prier pour son défunt mari.

Le Temple Kodai-ji est connu pour son Maki-e, une forme de l’art du laque pratiqué au Japon et pour ses jardins qui font parti du patrimoine culturel du Japon.

Plus d’informations sur le site officiel du : temple Kodai-ji

Se rendre au temple Kodai-ji

Informations

Pour aller au temple Kodai-ji, vous pouvez acheter un ticket de train en gare.

Toutefois, il est recommandé d’utiliser une carte de transport (8€) que vous pouvez recharger facilement.

Guide d’utilisation : carte de transport Suica

Pour les touristes ayant posé leur bagage à Osaka et qui souhaitent se rendre à Kyoto, je vous recommande l’itinéraire suivant :

    • Vous devez prendre la ligne de train « Tokaido-Sanyo Line » et vous devez vous arrêter à la gare Kyoto.
    • À partir de la gare de Kyoto, vous devez rejoindre la station de bus « Kyoto Eki Mae ».
    • À la station, vous devez prendre le bus n°206 et vous devez vous arrêter à la station « Higashiyama Yasui ».
    • Enfin, vous devez marcher 5 min en direction du Temple Kodai-ji.

Transports au temple Kodai-ji

Tokaido Sanyo-Line

Tokaido-Sanyo Line

Accessible à partir de la gare d’Osaka

Icône de bus

Bus n°206

Accessible à partir de la station Kyoto Eki Mae

Découvrir le temple Kodai-ji

Visite guidée au temple Kodai-ji

Après ma visite au Temple Kiyomizu-dera, je me suis promené dans les jolies petites rues traditionnelles de Kyoto en rejoignant le site du Temple Kodai-ji. En regardant la carte ci-dessus, nous pouvons distinguer trois espaces touristiques :

    • La statue Ryozen Kannon (en haut à droite),
    • Le Temple Kodai-ji (en haut à gauche),
    • Le Musée Kodai-ji (en bas au centre).

Avant de visiter le Temple Kodai-ji, j’ai tout d’abord découvert la grande statue Ryozen Kannon située à seulement 2 minutes à pieds. Comme la fin de journée était proche, je n’ai pas visité le musée Kodai-ji mais si vous avez le temps, n’hésitez pas à visiter tout le site. L’ensemble de la visite doit durer environ 2h.

La visite au Temple Kodai-ji est plutôt agréable, bien que ce jour-là le temps n’était pas de mon côté.

Au Temple Kodai-ji, j’étais une fois de plus seul sans le moindre touriste aux alentours, ce qui m’a permis de ressentir la paisibilité de ses jardins et ses bâtiments traditionnels.

Lorsque je suis arrivé sur le site du temple Kodai-ji, je me suis tout d’abord dirigé vers un premier bâtiment où je devais retirer mes chaussures pour marcher sur le sol en bois. À l’arrière du bâtiment se trouvait une guide japonaise présente pour expliquer l’histoire et la culture du jardin de sable de couleur.

En me voyant arriver, elle m’a demandé gentiment en japonais si je comprenais le japonais. Je lui ai répondu que je comprenais le japonais, puis elle a aussitôt enchaîner deux phrases en japonais qui ont suffit pour me perdre. Je lui ai donc poliment répondu que je n’avais pas compris, et elle m’a donné un prospectus sur le jardin pour lire tranquillement.

Si ce temple est connu pour son art du Maki-e, c’est parce-que il possède de nombreux objets culturels, mais aussi des peintures, dont une de Hideyoshi, ainsi que des textiles, et une cloche de bronze. Le Maki-e est une forme de l’art du laque (résine qui vient de la sève) pratiqué au Japon. La surface laquée est couverte de poudre d’or ou d’argent. Cette technique a surtout été développée à l’époque de Heian (794–1185) et s’est épanouie à l’époque d’Edo (1603–1868).

Ensuite j’ai poursuis ma promenade à travers les différents jardins et même une forêt de bambous. Et à la sortie de la forêt de bambous, j’ai découvert une énorme tête en pierre d’une belle sculpture d’un dragon.

Horaires et tarifs d’entrées

Entrées du Temple Kodai-jiHorairesTarifs
De jour :9h00 - 17h00- Adulte : ¥600
- Pour les primaires et collégiens : ¥250
Évènement spécial de nuit :
- Le 23 octobre
- Le 13 décembre
17h00 - 21h30- Adulte : ¥600
- Pour les primaires et collégiens : ¥250

Ce guide vous a plu ?

Soyez au courant de la sortie des nouveaux guides

Derniers guides à Kyoto

Partagez votre avis

Ginkaku-ji, le temple d’argent de Kyoto

Ginkaku-ji, le temple d’argent de Kyoto

Le temple Ginkaku-ji

Ginkaku-ji, le temple du pavillon d’argent

Transport

Trains & métros

Visite

Découverte

Voir plus

Plus de guides

Commentaire

Votre avis

Ginkaku-ji (銀閣寺, le « Temple du Pavillon d’argent ») est un temple bouddhiste situé dans le nord-est de Kyoto. Il a été construit en 1482 par le shogun Ashikaga Yoshimasa, qui avait pour but de rivaliser avec le Temple d’or (Kinkaku-ji) construit par son grand-père Ashikaga Yoshimitsu.

En raison de la guerre qui a eu lieu en 1467, la construction du pavillon n’a jamais pu se terminer et ce dernier n’a jamais été couvert d’argent. Le Temple d’argent est entouré de jardins et d’éléments symboliques.

Plus d’informations sur le site officiel du : temple Ginkaku-ji

Se rendre au temple Ginkaku-ji

Informations

Pour aller au temple Ginkaku-ji, vous pouvez acheter un ticket de train en gare.

Toutefois, il est recommandé d’utiliser une carte de transport (8€) que vous pouvez recharger facilement.

Guide d’utilisation : carte de transport Suica

Pour les touristes ayant posé leur bagage à Osaka et qui souhaitent se rendre à Kyoto, je vous recommande l’itinéraire suivant :

    • Vous devez prendre la ligne de train « Tokaido-Sanyo Line » et vous devez vous arrêter à la gare Kyoto.
    • À partir de la gare de Kyoto, vous devez rejoindre la station de bus « Kyoto Eki Mae ».
    • À partir de la station, vous devez prendre le bus n°51 en vous arrêtant à la station Ginkakujimichi.

Transports au temple Ginkaku-ji

Tokaido Sanyo-Line

Tokaido-Sanyo Line

Accessible à partir de la gare d’Osaka

Icône de bus

Bus n°51

Accessible à partir de la station Kyoto Eki Mae

Découvrir le temple Ginkaku-ji

Visite guidée au temple Ginkaku-ji

Comme vous le montre si bien la carte, l’ensemble du site du Temple d’argent n’est pas aussi grand que le site du Kinkaku-ji, mais contrairement à ce dernier, la promenade est selon moi plus agréable.

En effet, sur ce site vous êtes constamment entouré de verdure, vous marchez proche de petits caniveaux et vous pouvez même escalader une montagne en admirant un joli paysage sur la ville de Kyoto.

Lorsque j’ai visité le Temple d’argent pour la première fois, c’était pendant la crise sanitaire, alors j’étais seul.

La visite débute par une petite allée qui mène sur le Pavillon d’argent. Près du Temple d’argent se trouvait une sculpture en forme de cône.

D’après l’histoire, il s’agirait en fait d’un tas de sable délaissé par d’anciens ouvriers. Ce tas de sable est alors devenu symbolique représentant le mont Fuji. C’est ensuite que vous découvrirez une grande étendue de sable grisâtre avec des formes rectilignes.

 Lors de votre promenade, vous aurez l’occasion d’acheter des petits souvenirs ou encore de visiter l’extérieur de bâtiments traditionnels.

Après ma visite au palais impériale de Kyoto, le Pavillon d’argent est le dernier site que j’ai pu découvrir à Kyoto. Si comme moi, vous venez de terminer votre visite au palais impérial de Kyoto, je vous recommande de vous rendre au Temple d’argent en empruntant un long petit chemin verdoyant appelé la promenade du Philosophe. Il s’agit d’un long passage recouvert par la nature situé entre la route et une longue rivière. Lors des saisons printanière et estivale, la promenade du Philosophe est très agréable à traverser.

Horaires et tarifs d’entrées

EntréesHorairesTarifs
Temple Ginkaku-ji :
- Du 1er mars au 30 novembre
8h30 - 17h00- Adulte : ¥500
- Pour les primaires et collégiens : ¥300
Entrée du Temple Ginkaku-ji :
- du 1er décembre à fin février
9h00 - 16h30- Adulte : ¥500
- Pour les primaires et collégiens : ¥300

Ce guide vous a plu ?

Soyez au courant de la sortie des nouveaux guides

Derniers guides à Kyoto

Partagez votre avis

Kiyomizu-dera, le temple de l’eau pure à Kyoto

Kiyomizu-dera, le temple de l’eau pure à Kyoto

Le temple Kiyomizu-dera

Kiyomizu-dera, le temple de l’eau pure

Transport

Trains & métros

Visite

Découverte

Voir plus

Plus de guides

Commentaire

Votre avis

Kiyomizu-dera (清水寺) est un temple bouddhiste situé à l’est de Kyoto. Il est l’un des endroits les plus célèbres de la ville, et a été inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1994. Le Temple tient son nom de la chute d’eau qui se trouve à l’intérieur de son site, eau provenant des collines environnantes.

Fondé en 778, le Temple Kiyomizu-dera est aujourd’hui un lieu très reconnu à Kyoto grâce à ses nombreux bâtiments traditionnels construits au pied d’une colline et entourés par la forêt.

Plus d’informations sur le site officiel du : temple Kiyomizu-dera

Se rendre au temple Kiyomizu-dera

Informations

Pour aller au temple Kiyomizu-dera, vous pouvez acheter un ticket de train en gare.

Toutefois, il est recommandé d’utiliser une carte de transport (8€) que vous pouvez recharger facilement.

Guide d’utilisation : carte de transport Suica

Pour les touristes ayant posé leur bagage à Osaka et qui souhaitent se rendre à Kyoto, je vous recommande l’itinéraire suivant :

    • Vous devez prendre la ligne de train « Tokaido-Sanyo Line » et vous devez vous arrêter à la gare Kyoto.
    • À partir de la gare de Kyoto, vous devez rejoindre la station de bus « Kyoto Eki Mae ».
    • À partir de la station, vous devez prendre le bus n°111 et vous devez vous arrêter à la station « Gojozaka ».
    • Enfin, vous devez marcher environ 14 minutes en direction du Temple Kiyomizu-dera.

Transports au temple Kiyomizu-dera

Tokaido Sanyo-Line

Tokaido-Sanyo Line

Accessible à partir de la gare d’Osaka

Icône de bus

Bus n°111

Accessible à partir de la station Kyoto Eki Mae

Découvrir le temple Kiyomizu-dera

Visite guidée au temple Kiyomizu-dera

Pour rejoindre le Kiyomizu-dera, il faut marcher un bon quart-d’heure en monté et emprunter plusieurs escaliers assez raides avant d’atteindre l’entrée du Temple. Une fois sur le site, plusieurs grands bâtiments traditionnels se dressaient face à moi et je pouvais enfin commencer la visite. Lorsque vous arrivez sur place, vous découvrez tout d’abord le « Niô-mon », un immense portail dont l’entrée est marquée par deux statues de lions.

En poursuivant le chemin, vous traverserez petit à petit, plusieurs bâtiments traditionnels dont une magnifique pagode. Au pied de cette dernière, vous pouvez apercevoir un panorama sur la ville de Kyoto. Ce jour-là, le beau temps était de mon côté, ce qui m’a permis d’avoir un joli contraste parmi le temple de couleur rouge, la forêt de couleur verte qui m’entourait ainsi qu’un beau ciel bleu et quelques nuages blancs.

Après avoir traversé la première partie du site dont les bâtiments étaient de couleur rouge, vous arriverez à l’entrée d’un gigantesque bâtiment construit en bois. Il s’agit du bâtiment principal situé au centre du Temple Kiyomizu. Ce temple était en reconstruction mais ne m’empêchait pas de le visiter.

À partir de ce bâtiment, vous pouvez d’un côté profiter d’un joli panorama sur la ville de Kyoto et de l’autre, admirer d’autres bâtiments traditionnels.

D’ailleurs lors de ma promenade, des enfants japonais avaient fait le tour en allant de l’autre côté, afin que leur parent les prenaient en photos à l’opposé. À l’arrière du bâtiment se trouvaient des autels pour prier et des boutiques de souvenirs.

En suivant le chemin, vous atteindrez une deuxième mais plus petite pagode située en face du bâtiment de bois puis vous redescendrez la colline tout doucement. Un peu plus bas, au pied du bâtiment de bois se situe la fameuse source d’eau pure qui a donné le nom au Temple. Il s’agit d’eau naturelle environnante. À partir de là, le chemin vous emmènera à nouveau à l’entrée du Temple Kiyomizu.

Parmi les endroits que j’ai visité à Kyoto, le Temple Kiyomizu était une des plus belles découvertes. En effet, la promenade permettait de traverser des bâtiments traditionnels tout en profitant de différents paysages.

Horaires et tarifs d’entrées

Entrées du Temple Kiyomizu-deraHorairesTarifs
De jour :6h00 - 18h00¥400
Évènement saisonnier :6h00 - 21h30¥400

Ce guide vous a plu ?

Soyez au courant de la sortie des nouveaux guides

Derniers guides à Kyoto

Partagez votre avis

Ebook - 6 étapes pour s'installer au Japon

Guide offert !

« 6 étapes pour s'installer au Japon »


- 60 pages détaillées de A à Z,

- 6 infographies,

- 5 modèles type pour obtenir votre visa sans erreur

- Dossier validé à 100% !

Envoi réussi ! Veuillez vérifier votre boîte de réception